Service des Transmissions Magiques Analyses
Encyclopédie
Interviews
Gazette
La Gazette du Sorcier
Forum A propos Exclusif A la une Equipe Blog
5 Noises

Le casting sorcier de Kaamelott

16 février 2016

Alors que les espoirs des fans de la série culte ont été ravivés par une déclaration récente d’Alexandre Astier, l’équipe de la Gazette travaille à une adaptation de la série dans l’univers potterien. Wendy et MadEye se sont chargés du casting.

Dans le rôle d’Arthur...
PNG - 28.9 ko

L’avis de Wendy : Finalement, nous voyons tous Harry dans ce rôle. Harry doit comme Arthur se frayer un chemin différent de celui de son père, auquel tout le monde l’associe. Il parvient à extraire une épée magique, que l’on peut associer à Excalibur, du choixpeau dans le tome 2, fonde une association de combattants égaux (l’AD) et c’est aussi un garçon prédestiné. Il tombe même amoureux de jeunes femmes, alors qu’elles sont déjà en couple (Cho Chang et Ginny, d’une certaine façon, seraient alors les dames Mevanwi de la saga). Souvent, il doit agir de son propre chef pour lutter contre Voldemort et pallier l’incapacité du ministère de la magie.
Mais pour être un peu original on pourrait aussi associer Neville au personnage d’Arthur, parce qu’il suit un parcours similaire à celui d’Harry, avec un peu de décalage, tout en faisant preuve d’un peu plus de maladresse, comme notre bon vieux roi.

L’œil de MadEye : Je vote Tom Jedusor. Un gamin éloigné de sa nature, orphelin, découvre lorsqu’il revient parmi "les siens" qu’il leur est en réalité très nettement supérieur. Héritier de Serpentard/Pendragon, doté d’armes exceptionnelles (Excalibur/le Fourchelang), plus fin que ses compagnons, plus éduqué, il aime faire comprendre aux autres qu’il leur est supérieur. Il méprise et écrase ses comparses, qui l’adorent pour ça et sont impressionnés par sa puissance. Mais rapidement ses compagnons s’avèrent être bien plus des poids morts pour lui qu’autre chose. Un homme au destin brisé à la tête d’une armée de bras cassés. Bienvenue à la table ronde/parmi les Mangemorts.

Dans le rôle de Lancelot...

L’avis de Wendy : Dans Kaamelott, on apprend que Lancelot a failli être élu par les dieux, mais que c’est finalement Arthur qui a été choisi pour mener la quête du graal. Cela ne vous évoque rien ? Dans le tome 5, on apprend que, d’après la prophétie de Trelawney, Neville aurait très bien pu avoir la place d’Harry Potter. Si Neville, contrairement au personnage du cycle arthurien, ne trahit jamais la confiance d’Harry, on peut tout de même souligner que son esprit chevaleresque, dont se revendique toujours Lancelot du Lac, le rapproche tout de même énormément de ce personnage : ne combat-il pas l’épée à la main durant la bataille de Poudlard ? Ne réussit-il pas à mener une bataille sans merci contre les mangemorts ?

L’oeil de MadEye : Difficile de trancher pour ce personnage, dans la mesure où l’entièreté du personnage de Kaamelott ne nous a pas (encore) été dévoilée.
Dans l’état actuel des choses, je tente un rapprochement avec Ron. Beaucoup de choses séparent les deux personnages : leur charisme, pour commencer, et leur tempérament. Ron est un excellent camarade, là où Lancelot est un solitaire aigri et méprisant. Cependant les deux sont unis par un identique mélange explosif de loyauté et de jalousie. Et tous les deux, au moment où les liens d’amitiés qui les unissent à Arthur/Harry se desserrent, quittent leur poste de fidèle bras droit et laissent la jalousie les guider vers la détestation du personnage Elu. Lancelot comme Ron n’ont rien à envier à l’Elu. Ils sont tout aussi forts, intelligents, et disposent des mêmes armes. A ceci près qu’ils n’ont pas été désignés héros par une force qui les dépasse, et qu’ils ne peuvent rien faire pour s’extirper à leur condition. Frustrant.

Dans le rôle de Merlin...

L’avis de Wendy  : je vois très bien Abelforth Dumbledore dans le rôle de Merlin. Déjà, parce qu’il a parfaitement le look, mais, tout simplement, parce que c’est un homme très proche de la nature (voire très proche des chèvres). En plus, il tient une auberge qui s’appelle La tête de sanglier. Or, comme on le sait, Merlin, dans la série, éprouve beaucoup de respect pour cet animal, au point de surnommer Arthur "le sanglier de Cornouailles". En plus, il est dans l’ombre de son frère, un sorcier ultra-compétent et mystérieux, comme l’est Elias de Kelliwic’h.

L’œil de MadEye : Maladresse, manque de rigueur, humour douteux : Merlin et Hagrid partagent les péchés mignons qui nous font les adorer. Ils sont tous les deux d’une nature qui dépasse la simple nature humaine : Hagrid en sa qualité de demi-géant, Merlin étant pour sa part fils d’un démon et d’une pucelle. Ils ont également le même domaine de spécialité : la nature et les bêtes sauvages, et vivent, en conséquence directe de cela, un peu à la marge de la société, tout en restant à son contact.
Ah, et pour ne rien arranger : l’un comme l’autre sont, par la force des choses, incapables de formuler un seul sort convenablement.

Mais ce qui selon moi rapproche le plus les deux personnages, c’est leur rôle dans l’histoire. Hagrid ET Merlin :
1/ Se chargent de placer Arthur et Harry dans le foyer où ils vivront leur jeunesse incognito, et en toute sécurité.
2/ Contribuent très largement à développer le culte de la personnalité autour de nos héros. (qu’il s’agisse du Sanglier de Cornouailles ou du Survivant, personne ne peut aller tranquillement s’installer dans un pub sans en entendre parler.)
3/ Ils restent toujours fidèles à l’Elu, le protègent, et se battent à ses côtés vers la victoire. Ce sont les meilleurs.

Bonus  : Trelawney en Merlin. "Oh non ! Non, mais j’vous jure, ca marchait super bien la dernière fois, pourtant !!!"

Dans le rôle de Perceval...

L’avis de Wendy  : Ah, le dévouement de Perceval au roi Arthur fait beau à voir ! Ne vous rappelle-t-il rien ? Parfois, je crois lire dans le regard du chevalier gallois un peu de la dévotion qu’éprouve Dobby pour le Survivant. Comme notre petit elfe libre, Perceval ne manque pas de reconnaissance envers son roi et se déclare même prêt à sacrifier sa vie pour lui. De plus, comme Dobby, rien ne ferait davantage plaisir à Perceval que de combler celui auquel il doit tant ! Ces deux personnages ont véritablement en commun leur amour absolu envers un bienfaiteur sans cesse idéalisé !

L’Oeil de MadEye : Admettons que Dumbledore soit Arthur. Eh ! Pourquoi pas, après tout ? Il fait un peu la pluie et le beau temps dans la société sorcière, et est entouré d’une vingtaine de loyaux serviteurs. Avec Perceval, on cherche celui de ses serviteurs qui va s’approcher le plus du but, et donner du sens à l’action de Dumbledore. Celui qui va finir ce qu’il avait commencé, mais presque par hasard, sans vraiment tout comprendre. Vous voyez où je veux en venir ?
Imaginez-vous Perceval qui gratte la terre et trouve un vieux morceau de terre cuite. Bon, il le jette. "Ca sert à rien, ma grand mère a de superbes amphores. Sire, on va pas s’encombrer à ramasser toutes les saloperies qui nous tombent sous le pied !" ... Sauf qu’Arthur, qui sait lire le latin, déchiffre les inscriptions et y voit un indice précieux pour le Graal.
Maintenant rappelez-vous de la fin du tome 2 : Harry n’a aucune idée de ce qu’il détruit quand il transperce le journal. Mais c’est lui qui donne à Dumbledore l’indice qui lui permettra de partir sur la piste des Horcruxe. C’est également lui qui va mener la mission à terme, et accomplir les rêves les plus fous de Dumbledore, se rendant maître de la Mort et Vainqueur sur Voldemort.
Yep, Harry est Perceval. Pas très futé, mais extrêmement loyal, il ne renonce devant aucun obstacle pour mener à terme la mission que lui à confiée Dumbledore.

L’autre option de MadEye : Luna Lovegood, comme Perceval, ne pense ni ne cherche pas de la même façon que le premier venu. Mais l’un comme l’autre finissent par avoir raison et par trouver.

Dans le rôle de la Dame du Lac...

JPEG - 9.4 ko

L’avis de Wendy  : je ne vois qu’une personne dans ce rôle : Severus Rogue. On sait tous que, d’après la version de Thomas Malory, la Dame du Lac a fait apparaître l’épée d’excalibur au milieu d’un lac. Or, qui a mis l’épée de Godric Gryffondor dans un lac gelé au milieu d’une forêt pour qu’Harry la récupère ? Avouez que ça ressemble à un des plans foireux de la dame du Lac !
Pour finir de vous convaincre, j’ajouterai que Rogue intervient plusieurs fois dans l’ombre pour aider Harry au fil des tomes pour remplir une mission qui lui a été confiée. En quelque sorte, il agit comme la Dame du Lac avec Arthur, puisque personne ne voit les interventions de cette dernière.

L’œil de MadEye : Des recommandations vagues, de magnifiques considérations théoriques, des messages que personne ne comprend, et une grande dose de "oh tu finiras bien par trouver par toi-même, fiche-moi la paix j’ai pas que ça à faire."
Félicitations, vous êtes parvenu à synthétiser la Dame du Lac. Ou Dumbledore, les deux étant taillés dans le même bois.
Option alternative  : Trelawney, évidemment.
On enlève le côté manipulateur, on rajoute une grande dose de : "mais pourquoi personne ne m’écoute !!!", et on arrive au professeur Trelawney, dont toutes les prédictions pourtant correctes passent pour des inepties.
Le supplément de Wendy  : j’ajouterais que Trelawney connaît aussi une disgrâce dans le tome 5, quand Ombrage la vire de Poudlard à cause de son incompétence. En plus, elle tente de rester dans le château après son renvoi, comme le fait la Dame du Lac.

Dans le rôle de Léodagan...

L’avis de Wendy  : VIGILANCE CONSTANTE ! Oui, pour ce rôle, je vois très bien Maugrey Fol Œil ! Je suis sure que si on lui en avait donné l’occasion lors de la dernière guerre sorcière, il aurait lui aussi placé des tourelles partout pour empêcher les mangemorts de conquérir le monde sorcier. D’ailleurs, ces tourelles auraient lancé les pires sortilèges sur tous ceux qui tenteraient de franchir les limites autorisées, même les oiseaux et les chats au cas où ce seraient des animagi. On n’est jamais assez méfiant.

L’oeil de MadEye : D’accord pour les tourelles, mais je n’irai pas jusqu’à dire que l’odeur de viande cramée émanant d’un bûcher où viennent de passer une cinquantaine de condamnés mettrait Maugrey en appétit. Ce qui est en revanche certainement vrai de Bellatrix Lestrange. Barbare, cruelle, et se repaissant de la souffrance et de la mort de ses victimes, tout porte à croire qu’elle ferait une parfaite souveraine de Carmélide.

Dans le rôle de Guenièvre... JPEG

L’avis de Wendy  : on va me hurler dessus, mais je verrais bien Ginny Weasley dans ce rôle. De prime abord, même si le nom de la jeune Weasley est un dérivé de celui de Guenièvre, leur ressemblance ne saute pas tout de suite aux yeux : dans les derniers tomes, notre rouquine préférée a tout pour plaire à notre héros à lunettes, alors que Guenièvre peine à séduire le Roi Arthur. Cependant, je note quelques similitudes : Ginny peut parfois paraître vraiment potiche dans ses jeunes années, comme en témoigne certaines de ses tentatives ratées de séduire Harry dans le tome 2. Elle met plusieurs années pour attirer l’attention d’Harry et doit commencer par se détourner de lui pour réussir à lui parler d’égal à égal. Dans une certaine mesure, c’est aussi le parcours que suit Guenièvre tout au long de la série Kaamelott : même si elle ne parvient pas finalement à charmer le roi Arthur, elle parvient malgré tout à faire entendre sa voix après s’être enfuie avec Lancelot.

L’oeil de MadEye : Sirius Black. Comme Guenièvre, il est prêt à tout pour échapper à sa famille et pouvoir enfin découvrir le monde hors du carcan que lui imposent ses parents. D’une sensibilité douce, joviale, qui tranche vivement avec celles de leurs parents, Sirius et Guenièvre sont de grands romantiques dans l’âme, tiraillés entre leur désir de vivre l’aventure, et leur amour du confort. Après tout ils ne sortent de chez eux qu’en cas d’extrême nécessité, pour marquer leur mécontentement ou défendre un être dont ils pensent être le dernier recours. Qu’ils le soient réellement ou pas. (Severus Rogue est passé par là, oui.)

PS :

Bétisier :

Dans le rôle des mère et tante d’Arthur, au choix : Mrs Pince et Argus Rusard, les Dursley...

Dans les rôles de Guethenoc et Roparhz : Fred et George Weasley. Ils rient beaucoup, ils crient beaucoup aussi. Ils passent leurs temps à faire leurs petites cultures/expériences dans leur coin, et leurs fermes produisent plus de produits loufoques que de réelles denrées de première nécessité. Ils passent leur temps à s’embrouiller quand ils n’embrouillent pas le roi, et personne n’a jamais su démêler s’ils le faisaient pour de réels motifs ou juste pour le plaisir de râler.

Dans le rôle de Caius Camillius, légionnaire romain "seigneur breton" : Igor Karkaroff.

Dans le rôle du Répurgateur : Lucius Malefoy. "Hérétiiiiiiiques !!!! Sang-de-bouuuuuuuurbe !"

Dans le rôle du maître d’armes : Minerva McGonagall. "En garde, mauviettes !"

"Mossieu Elias de Kelliwic’h" : Severus Rogue : "Dites, [Merlin/Potter], c’est vous qui avez encore fichu le bordel dans mes réserves ?"

Yvain et Gayvain : Dean et Seamus, Fred et George, Lavande et Parvati...?

Et vous, qui verriez-vous ?


Mots-clef de l'article :

Copyright © 2000-2009 La Gazette du Sorcier
Les documents du site sont placés sous licence Creative Commons (by-nd-nc).
Anciennement www.chez.com/harrypotter
Anciennement www.aidepc.net/harrypotter

La Gazette du Sorcier est auditée par :