Service des Transmissions Magiques Analyses
Encyclopédie
Interviews
Gazette
La Gazette du Sorcier
Forum A propos Exclusif A la une Equipe Blog
5 Noises

Le casting de Jim Kay pour illustrer Harry Potter : interview

5 octobre 2015

Jim Kay fait la promotion de l’édition illustrée et accorde donc des interviews, dans lesquelles il révèle ses sources d’inspiration. On savait qu’il organisait une sorte de casting, en voici les résultats connus :

L’illustrateur explique avoir du convaincre les parents des enfants qui poseraient pour le livre sans leur révéler la nature de son projet, top secret à l’époque. Son but est de garder les même modèles pour l’ensemble de la saga, dont un tome sortira chaque année.

Comme Jonny Duddle, illustrateur de l’actuelle édition “enfant” de Bloomsbury, le premier personnage qu’a dessiné Jim Kay est Hagrid. C’est donc ce dessin qui a donné le ton pour le reste du livre, mais aussi pour la perspective. En effet, Jim Kay explique que les illustrations des livres pour enfants se font généralement avec un point de vue d’adulte, alors que les enfants voient le monde avec une perspective plus basse ; mais, lorsqu’un adulte dessine un géant, il se trouve automatiquement dans la position d’un enfant face à un adulte ! Ça l’a donc aidé à se mettre dans l’ambiance.

L’illustrateur revient également sur la difficulté de dessiner des enfants, car un trait de travers les vieillit énormément ; sa crainte de devoir représenter un univers déjà connu, mais aussi de ne pas avoir une patte suffisamment enfantine ; et l’importance des portraits dans ce premier tome.

En effet, les portraits lui permettent d’établir son casting, ses personnages ; révéler à quoi ressembleront les héros de la saga pendant les sept prochaines années. Les présenter sous forme de tableaux, comme McGonagall ou Dumbldeore, permet d’inclure des objets symboliques. Le directeur est ainsi représenté avec une fiole de sang de dragon pour ses découvertes, du tricot pour ses hobbies et, surtout, une monnaie-du-pape, appelée “Honesty” (sincérité) en anglais, dans laquelle se cache une mante religieuse. Ce détail suggère que Dumbledore est sincère, mais avec un agenda caché.

En tout cas, de ce qu’on a vu de cette nouvelle édition, on ne doute pas du fait que Jim Kay a fait un travail extraordinaire ! Vous retrouverez toutes les illustrations révélées dans notre album ICI.

Merci Mugglenet et SnitchSeeker


Mots-clef de l'article :

Copyright © 2000-2009 La Gazette du Sorcier
Les documents du site sont placés sous licence Creative Commons (by-nd-nc).
Anciennement www.chez.com/harrypotter
Anciennement www.aidepc.net/harrypotter

La Gazette du Sorcier est auditée par :