Service des Transmissions Magiques Analyses
Encyclopédie
Interviews
Gazette
La Gazette du Sorcier
Forum A propos Exclusif A la une Equipe Blog
5 Noises

Le Chateau Poudlard LEGO Harry Potter 71043 - bilan d’une construction épique

30 septembre 2018

JPEG - 628.1 ko

Le week-end dernier, des rédacteurs de la Gazette ont construit le set LEGO Harry Potter 71043, représentant le Château de Poudlard dans son intégralité en 6020 pièces. Deuxième plus gros set de l’histoire de l’entreprise après le Faucon Millénium de Star Wars qui totalise 7500 pièces, les visuels étaient déjà impressionnants ! Mais qu’en est-il une fois construit ? Voici 5 points positifs et 5 points négatifs du set, classés selon leur ordre d’importance à mes yeux.

Il faut évidemment préciser que cet article est entièrement subjectif et ne reflète qu’un avis personnel, pas spécialement partagé par le reste de la rédaction. Si vous n’êtes pas d’accord avec les points soulevés, n’hésitez pas à le signaler en commentaire sur notre page Facebook ou Twitter.

Nous étions en live sur notre chaine Youtube pour vous présenter la seconde partie de la construction. Vous pouvez retrouver l’intégralité des 3h30 de vidéo ici :

GIF - 2 ko

10 - Négatif : Nombre d’autocollants

On commence avec un point minime, le souci du nombre d’autocollants.
Une vingtaine de pièces doivent être recouvertes d’un autocollant pour être placées dans l’école ; étagères de potions, portraits dans le grand escalier, blason de Poudlard,...

Il est évident que certains éléments ne peuvent être créés autrement et que l’aspect du château en dépend. Des clins d’œil comme le message d’ouverture de la Chambre des Secrets sont essentiels dans l’idée-même apportée par cette boîte de rendre hommage à l’intégralité de la saga.

JPEG - 590.9 ko

Mais, en tant que grand amoureux des petites briques, je ne peux m’empêcher d’être déçu par certains autocollants dont on aurait pu se passer. Le premier exemple qui me vient immédiatement en tête est l’autocollant "effet brique" à coller sur certaines pièces de mur, avec un petit dessin de 3 briques rouges en haut de la pièce.
Sérieusement ? Alors que des pièces LEGO "briquées" existent déjà, et que certaines sont même utilisées ailleurs dans le set, quel est l’intérêt d’en faire certaines en autocollants ?

JPEGLes étagères de la salle de classe de potions auraient pu, de même, être réalisées en étagères relief, et, pour donner la même profondeur, simplement agrandir la salle de potion d’une case vers l’arrière (la majorité du socle rocher n’étant pas employée et étant totalement vide).

L’autocollant facilite grandement la vie et apporte un visuel qui reste impossible en LEGO, mais à certains moments son usage n’est pas spécialement nécessaire.

9 - Négatif : Prix

On rentre dans le vif du sujet avec le plus gros problème pour la plupart des fans : le prix. Outre la différence énorme entre le prix de vente sur le marché américain et le prix de vente en France, les 420€ demandés pour acheter le set sur le LEGO Shop en refroidisse plus d’un !

JPEG - 664.9 ko

Néanmoins, en y regardant de plus près, le prix n’est pas si démesuré pour la marque. Quand la première version du Faucon Millénium de seulement 5195 pièces est sortie en 2007, elle coûtait déjà 500€ ; sa version agrandie sortie en 2017 avec ses 7500 pièces étaient vendues à 800€ ! Le set est évidemment très intéressant, mais en comparaison au Château de Poudlard complet et plein de références à la saga dans son intégralité, je trouve qu’on s’en sort bien avec les 420€.

Et n’oublions pas qu’on peut y voir un investissement long terme, le premier Faucon Millénium (celui à 500€ pour ceux qui n’ont pas suivi) était estimé à 5000€ en 2015... s’il était resté tout ce temps dans sa boîte sans être jamais ouvert. Dommage tout de même de se priver de la construction, moi, je déconseille !

D’autres sets LEGO Harry Potter sont également bien plus abordables.

8 - Positif - Le souci du détail

JPEG - 850.3 ko

Que dire à part que c’est extraordinaire ? Du rocher qui sert de socle au Château et dont chaque bloc principal est recouvert de minis triangles tous à des emplacements différents pour donner cet aspect irrégulier et rocailleux jusqu’aux escaliers qui peuvent réellement tourner sur eux-mêmes ; les détails sont présents, et en nombre !

JPEG - 880 ko

On citera entre-autres la statue de l’Architecte de Poudlard placée à l’entrée de la Grande Salle (voir ci-contre), la salle du Filet du Diable qui est pourtant invisible une fois les deux parties du Château rassemblées, les escaliers qui mènent jusqu’au hangar à bateaux, les portes de la cour de l’horloge qui ne sont pas vitrées contrairement à l’ensemble des arches, Aragog aux côtés de la cabane de Hagrid et la voiture volante coincée dans le Saule Cogneur !

C’est cette attention particulière à chaque détail qui fait de ce set une réussite, aucune pièce n’est placée là par hasard et le tout est vraiment cohérent.

7 - Négatif - La Géographie de Poudlard

JPEG - 610.7 ko

Néanmoins, les détails du Château s’arrêtent là où la géographie de Poudlard commence. Dans la volonté de placer un maximum d’éléments, on en oublie la géographie rudimentaire du Château de Poudlard.

Il n’est pas question ici de se plaindre qu’il n’y a pas de couloirs au troisième étage ou que l’infirmerie n’apparaisse pas, mais bien de respecter quelques éléments élémentaires dans le fonctionnement du Château.

La salle commune de Gryffondor au rez-de-chaussée alors qu’elle est sensée être au sommet d’une tour par exemple. Son emplacement aurait pu être inversée avec les toilettes de Mimi Geignarde (qui ont d’ailleurs été associées à la salle de bain des préfets pour l’occasion), qui se retrouvent juste en-dessous du bureau de Dumbledore alors que le message d’ouverture de la Chambre des Secrets, sensé se situer au même étage, est au rez-de-chaussée à côté de la salle commune de Gryffondor.

JPEG - 327.5 ko
JPEG - 220.7 ko
JPEG - 747.9 ko

On pourrait citer également la salle-sur-demande, placée dans les cachots à côté du cours de potions ; un emplacement qu’on aurait bien vu attribué à la salle commune de Serpentard qui n’a pas été représentée.

On retrouve enfin une Chambre des Secrets séparée de son entrée, alors qu’on imagine très bien LEGO trouver un mécanisme pour que la porte s’ouvre et dévoile la Chambre derrière elle... libérant ainsi un étage dans la tour pour une pièce supplémentaire.

6 - Positif - Le nombre de scènes représentées

Malgré tout, le nombre de scènes représentées est impressionnant !

JPEG - 312.9 ko

On a déjà cité le Saule Cogneur et la Ford Anglia bloquée à l’intérieur des branches ou encore les toilettes de Mimi Geignarde. Mais on peut ajouter les épreuves qui mènent à la Pierre Philosophale (Filet du Diable, Clés volantes, jeu d’échecs sorcier et miroir de Risèd), la Chambre des Secrets, les salles de potions et de Défense contre les Forces du Mal, le bureau d’Ombrage et celui de Dumbledore, la bibliothèque, la cabane de Hagrid, la salle commune de Gryffondor, la salle-sur-demande, la Grande Salle, le couloir du deuxième étage, la tour de l’horloge,...

JPEG - 310.9 ko

Dans chacune de ces pièces, de nombreux éléments renvoient à l’histoire et permettent d’identifier la scène en un clin d’oeil.
On revient ici quelque peu sur les détails, mais que serait le bureau d’Ombrage sans ses assiettes de chats accrochées au mur ? La salle-sur-demande sans l’Armoire à Disparaitre sur laquelle travaille Drago dans le sixième tome ? Le bureau de Dumbledore sans son griffon à l’entrée, le Choixpeau, Fumseck et l’épée de Gryffondor à l’intérieur ?

C’est hallucinant de voir tant de détails dans une miniature et un si grand nombre de pièces et de moments parfaitement identifiables de la saga. L’idée d’y avoir rassemblé un maximum d’années renforce l’aspect "pièce maîtresse" de collection.

5 - Négatif - Les scènes manquantes à l’appel

Même si de nombreuses scènes sont présentes, on ne peut que regretter l’absence de certaines d’entre-elles. Oui, malgré tout ce que j’ai dit précédemment, je reste sur ma faim pour certains points.

JPEG - 709.1 ko

Comment songer aux épreuves de la Pierre Philosophale sans y intégrer Touffu et la trappe ? Quel plaisir d’autant plus d’y intégrer une trappe qui peut réellement s’ouvrir vers le Filet du Diable !

Il est très sympathique d’avoir Aragog présent à côté de la cabane de Hagrid, mais n’aurait-il pas été mieux au fond de sa Forêt Interdite ? Une plaque un peu plus grande pour soutenir la cabane et quelques arbres supplémentaires à ses côtés et le tour était joué !

Le terrain de quidditch. Est-ce que je dois réellement en dire plus ? Aucune allusion au quidditch n’est présente dans l’ensemble du set ! Le sport des sorciers est tout de même capital dans la saga, et est au moins représenté dans les 3 premières années. Y faire une allusion avec la présence des détraqueurs ou un clin d’oeil avec le cognard fou... Mais même simplement la présence du terrain aurait été un gros gros gros plus à mes yeux !

JPEG - 44.2 ko

Les différente salles communes, même si on sait qu’il n’y a d’yeux que pour Gryffondor, il aurait été amusant d’avoir une vision au moins de celle de Serpentards, tout de même exploitée dans les films lors du second opus.

Le cours de Divination, élément phare du 3e volet, avec son ambiance bien particulière, aurait été une salle plus qu’intéressante à construire en LEGO.

Je vais m’arrêter là, car l’idée est comprise ; mais les pièces qui auraient pu être représentées sont encore très nombreuses et malgré la multitude de scènes qui le sont déjà, on ne peut que regretter certaines absences.

4 - Négatif - Les personnages manquants à l’appel

Et pour continuer dans la même idée, si de nombreux personnages (en format miniatures) s’intègrent au Château et lui donnent vie, d’autres marquent plutôt le set par leur absence.

JPEG - 676.1 ko

Malheureusement, que font Voldemort et Bellatrix à Poudlard ? Leur présence n’est pour moi pas nécessaire. On pourrait rétorquer qu’il faut des "méchants" pour pouvoir créer une histoire, mais ce set n’est clairement pas là pour ça. C’est un objet de collection et très peu de monde y jouera à l’intérieur.
Les méchants n’ont pas vraiment leur place, on imagine mal Bellatrix prendre le thé avec Ombrage ou parcourir la Grande Salle pour y faire des visites.

JPEG - 210.8 ko

Par contre pourquoi Hagrid n’est pas présent aux côtés de sa cabane ?
Que fait Quirrell s’il n’est pas devant le Miroir de Risèd ?
Où est Touffu s’il ne garde pas l’entrée de la Pierre ?
Flitwick était-il trop petit pour être encore miniaturisé et s’intégrer au corps enseignant ?
Pourquoi aucun fantôme ne se balade dans la Grande Salle ? Même Mimi n’est qu’un autocollant collé au mur ; et dans un format monstrueusement grand pour l’échelle du set.

JPEG - 730.8 ko

Trelawney a-t-elle déjà été renvoyée de Poudlard par Ombrage ?
Où Cho Chang se cache-t-elle pour pleurer la mort de Cédric ?
N’aurait-il pas été possible de représenter la 4e année avec la présence de Fleur et Krum ?

En résumé, j’en veux toujours plus ! Et de nombreux personnages auraient encore été à leur place, dans un énorme Château qui semble parfois un peu vide avec si peu de figurines à placer à l’intérieur des murs.

3 - Positif - Le temps de construction... et d’admiration

Un set à ce prix-là, il vaut mieux pouvoir en profiter. Et c’est chose faite avec plus de 10h en moyenne passées sur sa construction ! Nous y avons nous-même consacré 11h environ. Le montage peut ainsi s’étendre sur plusieurs jours ou semaines si on y consacre une ou deux heures seulement par jour ; et voir le Château progresser petit à petit devant nos yeux est incroyable.

JPEG - 779 ko
JPEG - 623.1 ko
JPEG - 824 ko
JPEG - 771.8 ko
JPEG - 664.2 ko

La gestion des étapes et des différentes parties est également très bien réalisée. Le Château est divisé en deux parties principales, elles-mêmes divisées en sous-parties. Chaque partie est contenue dans un sachet numéroté, et il est donc facile de se dire "aujourd’hui je fais les sachets 1 et 2 et on verra la suite demain" !

JPEGLes détails (toujours et encore eux !) sont tellement nombreux qu’on regarde le résultat de notre travail facilement pendant des heures pour y rechercher chaque clin d’œil et analyser ce que chaque objet placé représente. Un vrai bonheur !

Le prix en vaut donc la chandelle, car le temps qu’on y consacre est vraiment important et, surtout, agréable. Et c’est bien ça qui compte !

2 - Positif - La lumière et les vitraux

Et oui ! Pour moi c’est un des points les plus positifs et il mérite sa catégorie à part. J’ai été époustouflé par les détails des vitraux de toutes les pièces, mais particulièrement par ceux de la seconde partie. Quand la lumière passe à travers toutes ces pièces de couleur, l’effet est saisissant.

JPEG - 618.8 ko
JPEG - 636.9 ko
JPEG - 631.1 ko

Ce n’est qu’un détail parmi tant d’autres, ce ne sont que 4 pièces de couleur transparente accrochée à des pièces "radiateurs", mais l’ensemble donne tellement bien que c’est, pour moi, un des éléments clés de la réussite de ce set.

1 - Positif - L’aspect général

JPEG - 1 Mo

Mais tous ces éléments sont bien jolis, si le Château est moche au final ça ne sert pas à grand chose. Heureusement donc que l’aspect général est une pure réussite ! Quand il est placé du côté "fermé", il est simplement sublime. Plus proche de la maquette que du LEGO, il n’y a vraiment rien à ajouter.

Je ne sais pas quoi dire sur ce point si ce n’est "Wouaw" ... et félicitations à ses designers.

JPEG - 712.8 ko

C’est quelque peu ma conclusion sur ce set. On aurait pu en attendre plus, car on en attend toujours plus, et j’espère qu’un jour un nouveau Château sortira, plus grand et avec plus encore de scènes représentées et de personnages à l’intérieur. Mais les critiques sont aisées alors que ce projet est un bijou, et que je ne peux que conseiller à toute personne qui en a la capacité financière, matérielle et la place pour le ranger, de sauter dessus.

PS :

Vous avez aimé cet article ? Vous pouvez soutenir financièrement la Gazette et ses projets sur Tipeee !


Mots-clef de l'article :

Copyright © 2000-2017 La Gazette du Sorcier
Les documents du site sont placés sous licence Creative Commons (by-nd-nc).
Anciennement www.chez.com/harrypotter
Anciennement www.aidepc.net/harrypotter

La Gazette du Sorcier est auditée par :