Service des Transmissions Magiques Analyses
Encyclopédie
Interviews
Gazette
La Gazette du Sorcier
Forum A propos Exclusif A la une Equipe Blog
5 Noises

La prolifération des arnaques visant les fans de ’Harry Potter’

3 mars 2018

PNG - 226.6 ko

Quand on sait à quel point il est facile de buzzer avec des produits Harry Potter, on ne s’étonne plus de voir les arnaques visant les fans se multiplier. Les “potterheads” sont très demandeurs en matière de produits dérivés et, comme J.K. Rowling a mis longtemps avant d’ouvrir les vannes du marketing poussif, certains en ont profité pour se jeter dans la brèche.

Malheureusement, à l’heure de l’internet, toutes les dérives sont possibles et les Mondingus Fletcher de ce monde sont nombreux.

Des t-shirts populaires mais illégaux

Depuis quelques mois, les campagnes pour vendre des t-shirts Harry Potter se multiplient. On parle bien de campagne, et non de boutique, car ces opérations se font via des sites tels que Teezily ou Keewi, des plateformes destinées à des opérations de crowdfunding.

Contrairement à des sites tels que Qwertee ou Wistitee, ces sites ne créditent pas les artistes [1] et, de ce fait, plagient les designs. Propulsées par des pages Facebook ou Instagram extrêmement populaires, suffisamment rentables que pour pouvoir sponsoriser leurs publications et atteindre des milliers de fans en profitant des fonctionnalité des réseaux sociaux, elles proposent même parfois des t-shirts utilisant les créations graphiques officielles des films.

PNG - 315.1 ko
PNG - 552.9 ko
PNG - 869.6 ko

Ceci est, bien entendu, parfaitement illégal et irrespectueux des graphistes quels qu’ils soient.

PNG - 31.6 ko

En utilisant des plateformes de financement participatif, des sites parfois en apparence “réglos” contournent la loi. En faisant quelques recherches, on découvre ainsi que certains sites spécialisés en t-shirts ne vendent aucun produit “Harry Potter” sur leur site officiel, car ils n’ont pas la licence, mais produisent 90% des t-shirt Harry Potter des sites de crowdfunding et leur consacrent une majeure partie de leurs publications Facebook (en ne renvoyant jamais vers leur site officiel, toujours vers les sites de crowdfunding où ils réalisent leurs ventes).

Ils se servent également de la fonction indiquant une “quantité limitée” et un chrono de fin de vente pour générer un sentiment d’urgence (“achetez maintenant, ou vous ne pourrez plus jamais l’acheter !”)... mais, bien entendu, les produits sont remis en vente à la seconde même où la campagne arrive à expiration !

PNG - 89.8 ko

Donc, la prochaine fois que vous croiser ce genre de publicité sur les réseaux sociaux, on vous implore de ne pas partager, de ne pas commenter, de ne pas liker... masquez la publication et mettez fin à sa circulation. Il est probable que ce t-shirt que vous trouvez si cool est vendu ailleurs, par un petit créateur qui s’est fait piquer son design et qui n’a pas la visibilité d’une publication sponsorisée... il est même possible qu’il ne la vende pas et se soit juste fait piquer son fanart.

Les créateurs comme Obscurus Presse imaginent leurs propres visuels pour les goodies qu’ils proposent en convention afin de donner vie à l’univers magique dont ils sont fans. [2] D’autres volent paresseusement le travail d’autrui et se servent de créations graphiques qui ne leur appartiennent pas pour générer du profit... ou alors, ils reprennent des mèmes populaires qu’ils placardent sur des t-shirts et pulls en déclinaisons infinies, ce qui demeure un comportement douteux (oui, tous les pulls ci-dessous sont “différents”).

PNG - 433.9 ko

Vous nous direz qu’il ne s’agit pas d’arnaques, puisque vous recevrez bien le t-shirt/pull commandé... sauf que rien ne le garantit ! Et, étant donné que le t-shirt est vendu en toute illégalité, vous n’aurez aucun recours en cas de litige.

On vous fait payer pour des produits gratuits

Les arnaqueurs ne se contentent cependant pas de vendre des t-shirts, les posters sont également de la partie ! Des dessins souvent disponibles gratuitement sur internet, que chacun pourrait télécharger et imprimer (ou faire imprimer chez un professionnel) pour trois fois rien. Ou, mieux encore, les acheter après des artistes... mais certains en ont fait un business et s’enrichissent sur le dos des créateurs et des fans.

PNG - 1.1 Mo
PNG - 836.9 ko

Pour ceux qui le chercheraient, le sumharry par Lucy Knisley en haute définition

Quitte à vendre aux fans des produits qui sont disponibles gratuitement, pourquoi s’arrêter là ? C’est ainsi que des escrocs proposent un plan du Monde Magique qui est en fait le dessin du land Harry Potter à Orlando ! D’autres vendent le jeu Cards Against Muggles, dérivé de Cards Against Humanity/Limite limite, pourtant disponible gratuitement en ligne !

PNG - 471 ko
JPEG - 1.5 Mo
PNG - 350.4 ko

Enfin, il y a ceux qui font payer leurs traductions de textes de Pottermore ou ne respectent pas le prix unique du livre en France en monnayant leur livre plus cher que le prix indiqué, alors qu’il reste disponible dans le commerce.

C’est aux fans d’agir

Il faut, bien entendu, distinguer les arnaques pures et dures des projets qui semblent avoir viré au cauchemar malgré eux ; de nombreux événements Harry Potter ont été qualifiés d’arnaque parce qu’ils ne correspondaient pas aux attentes et ne sont pas parvenus à satisfaire leur public, mais l’intention de base n’est pas de réaliser un profit en utilisant le travail d’autrui. Organiser une tournée des bars à thème Harry Potter demande plus de travail que de copier-coller une image sur un t-shirt. [3]

JPEG - 112.7 ko

Quoi qu’il en soit, on ne le répètera jamais assez, c’est au fandom d’agir pour mettre fin à ces pratiques, notamment en s’informant mieux. Combien iront acheter le jeu Limite limite Harry Potter s’ils savent qu’il est disponible gratuitement ? Quelle somme les arnaqueurs investiront-ils en publicité si personne ne réagit à leurs publications ?

Alertez vos amis lorsqu’ils commentent sur des publications commerciales douteuses ; restez circonspect lorsqu’une énième boutique de produits dérivés ouvre en ligne (alors que vous pourriez simplement vous fournir directement à la source) ; et, si les produits officiels sont trop chers, encouragez les créateurs respectueux qui produisent leurs propres designs.

Mettons fin à ces comportements qui pourrissent le fandom et profitent de notre fanitude pour pomper notre porte-feuille sans rien offrir à la communauté en retour.

PS :

Vous avez aimé cet article ? Vous pouvez dorénavant soutenir financièrement la Gazette et ses projets sur Tipeee !



[1Puisque ceux qui mettent la campagne en place sont sensés être les ayants-droits

[2La Gazette fait de même et n’utilise pas de graphismes officiels sur les produits qu’elle vend.


Copyright © 2000-2017 La Gazette du Sorcier
Les documents du site sont placés sous licence Creative Commons (by-nd-nc).
Anciennement www.chez.com/harrypotter
Anciennement www.aidepc.net/harrypotter

La Gazette du Sorcier est auditée par :