Service des Transmissions Magiques Analyses
Encyclopédie
Interviews
Gazette
La Gazette du Sorcier
Forum A propos Exclusif A la une Equipe Blog
5 Noises

L’ancien site de J.K. Rowling est de retour !

6 septembre 2018

Vous souvenez-vous de l’ancien site de J.K. Rowling ?
En 2004, l’auteur de Harry Potter annonce le lancement d’un site personnel, interactif et immersif, destiné à ses lecteurs. Pendant plusieurs années, elle y poste ses actualités, discute des dernières rumeurs, donne des nouvelles de l’avancement des derniers tomes de Harry Potter, dévoile d’anciens brouillons finalement abandonnés, des dessins, remercie les sites de fans, et propose même des tests de connaissances sur le monde magique ; les WOMBATs (ou EMEUs en français).

JPEG - 100.4 ko

Pour de nombreux fans, ce site était une véritable mine d’or, source inépuisable d’informations sur la saga et sur son auteur et, contrairement à beaucoup d’autres, 100% fiable. Une de ses grandes particularités : les nombreuses énigmes, puzzles, et autres chasses au trésor qu’avait mises en place l’auteur - et l’équipe technique - pour dissimuler les contenus bonus (tels que les dessins et les brouillons). Il fallait souvent redoubler d’inventivité pour découvrir un nouveau contenu (X gouttes de la potion verte lorsque la radio est allumée, puis X gouttes de la potion rouge....), rendant leur trouvaille plus réjouissante encore.

Malheureusement, suite à l’ouverture de Pottermore en 2011, et à la publication imminente du premier livre non-potterien de l’auteur en 2012 (Une Place à prendre), le site tel qu’on le connaissait ferme ses portes, et est remplacé par une interface très épurée, ne faisant que lister les œuvres de l’auteur et les contacts de ses agents.
Nombreux sont les fans qui se sont désolés de voir cette petite pépite de la Pottermania disparaître ; une deception décuplée par l’échec de Pottermore, et l’absence totale de difficultés rencontrées pour y débusquer les nouveaux textes de J.K. Rowling.

JPEG - 185.9 ko

Cependant, grâce au système WaybackMachine et au travail de sauvegarde d’un fan répondant au pseudonyme de Roonwit, l’ensemble des documents et du fonctionnement global de l’ancien site de l’auteur a pu être conservé avant d’être supprimé. Ibid, un fan américain, rédacteur du Lexicon (l’encyclopédie Harry Potter anglophone) et contributeur du site The Rowling Library, est ainsi parvenu à recréer le site de l’auteur tel qu’il existait à l’époque.
Il a été choisi de recréer le site plus ou moins tel qu’il existait avant Août 2009, avec comme différence majeure l’accès à tous les articles du "journal" et l’accès aux EMEUs. La liste des informations postées après cette date est disponible ICI.

L’ancien site de Rowling étant à l’époque disponible en de nombreuses langues, La Gazette du Sorcier a été contactée, avec d’autres sites, par Ibid afin de recréer la version française du site.
Pendant plusieurs semaines, nous avons ainsi travaillé à retraduire intégralement le site de l’auteur, relire, corriger, homogénéiser ces textes... Entre temps, une partie des fichiers français originaux ont pu être retrouvés grâce à Wayback Machine, et pour des raisons historiques, ce sont ces textes qu’il a été choisi de mettre en ligne, et non pas nos traductions (malgré les erreurs qui s’y sont parfois glissées).

JPEG - 192.2 ko

De nombreux écrits et animations (le site fonctionnant notamment avec Flash) n’ont cependant pas été conservés sur la version texte du site disponible sur les archives du web. C’est donc toutes les publicités sorcières, les menus de navigation, les sorciers du mois, et de nombreux autres petits textes éparpillées ça & là sur le site que je me suis amusée à retraduire, en respectant autant que possible les jeux de mots et les limites de caractères très précises autorisées par la mise en page du site.... tout cela afin qu’aujourd’hui, 100% du site soit accessible en français. [1]. Le site existe aussi, dans des versions plus au moins incomplètes, en espagnol (grâce à HarryLatino), en allemand, en italien, et en japonais.

Traduire ces textes de Rowling a été une expérience passionnante, en tant que traductrice, et en tant que fan d’Harry Potter. Il était très étrange de se replonger ainsi dans ces archives de la Pottermania et de revivre ces différentes étapes de la publication des livres et du fandom.

En relisant les écrits de l’auteur, j’ai été frappée de voir à quel point sa relation avec les fans et les sites de fans a évolué ; sa présence à l’heure actuelle sur Twitter n’a malheureusement plus grand chose à voir avec la proximité qu’elle entretenait alors avec ses lecteurs, même s’il est certain qu’elle n’est pas la seule responsable de cette évolution ; Warner Bros, l’explosion de la franchise, mais aussi le procès contre le site du Lexicon, qui opposait littéralement l’auteur au fandom, ont indéniablement eu leur rôle à jouer là-dedans.

JPEG - 29.8 ko

Mais plus encore, ce qui saute aux yeux dans chacun de ces textes de son site, c’est ce "je", omniprésent. Sur cet ancien site, Jo (qui avait demandé qu’on l’appelle ainsi) évoquait à la première personne, en quelques lignes ou sur plusieurs pages, son enfance, son processus d’écriture, l’actualité de ses livres, les questions des lecteurs, ses interactions avec les fans, sans hésiter à rentrer dans les détails, à partager son ressenti personnel. Elle avait une façon bien particulière de s’adresser aux fans, de discuter, d’une certaine manière, avec eux, et avait réussi à créer un lien fort, presque intime, avec ses lecteurs. Le fait d’avoir comme page d’accueil "son" bureau, avec sa tasse de thé, ses papiers de chewing-gum, et ses gribouillis en tout genre, renforçait évidemment encore davantage cette sensation de proximité.

Car s’il y avait, derrière elle, toute une équipe qui travaillait sur l’aspect technique du site, l’auteur était la seule à en écrire le contenu ; en lisant ces articles, on avait l’impression que l’auteur s’adressait directement à nous, sans journaliste, éditeur, porte-parole, agent, pour jouer les intermédiaires. C’est sans doute une des raisons pour lesquelles le premier Pottermore a été un échec ; le site était anonyme, dans tous ses aspects ; nous ne savions pas réellement qui en écrivait les textes, et J.K. Rowling semblait davantage avoir le rôle de contributrice occasionnelle que d’auteur unique. Et jusqu’alors, aucune autre plateforme, pas même Twitter, n’a réellement permis de recréer l’atmosphère si particulière qui régnait sur son ancien site.

Alors, que vous l’ayez parcouru pendant des heures entières, ou que vous ne l’ayez jamais connu...

nous vous invitons à vous plonger dans l’ancien site de J.K. Rowling ICI.

Si vous êtes à la recherche d’indices ou de solutions pour trouver les différents contenus cachés sur le site, nous vous renvoyons vers nos guides ICI et nos récapitulatifs de ses brouillons ICI, traduits en français.

Merci à Ibid de nous avoir impliqué dans ce projet !

PS :

Vous avez aimé cet article ? Vous pouvez dorénavant soutenir financièrement la Gazette et ses projets sur Tipeee !



[1Une exception demeure ; une des énigmes derrière la porte, qui n’était déjà pas disponible en français à l’époque, et dont les fichiers ne peuvent malheureusement pas être modifiés


Mots-clef de l'article :

Copyright © 2000-2017 La Gazette du Sorcier
Les documents du site sont placés sous licence Creative Commons (by-nd-nc).
Anciennement www.chez.com/harrypotter
Anciennement www.aidepc.net/harrypotter

La Gazette du Sorcier est auditée par :