Service des Transmissions Magiques Analyses
Encyclopédie
Interviews
Gazette
La Gazette du Sorcier
Forum A propos Exclusif A la une Equipe Blog
5 Noises

JK Rowling sur le ’mur des héros’

19 novembre 2014

Depuis onze ans, le “mur des héros” de la South Arbor Charter Academy, dans le Michigan (US), rendait hommage à des héros qui devaient servir d’inspiration aux élèves : Mère Teresa, Einstein, Gandhi, Betsy Ross ou encore les astronautes de la navette Columbia.

Le mur devant être rénové, la direction de l’école a décidé de modifier l’intégralité de la peinture murale et a sélectionné de nouveaux héros sans consulter les parents. Les personnages historiques susmentionnés ont donc fait place, entre autres, à Oprah Winfrey, Walt Disney, Obama, Maya Angelou, Steve Jobs et JK Rowling.

Cette décision passe très mal auprès de certains parents qui s’insurgent : “Ce sont sans doute des personnes pleines de talents, en particulier dans le monde des affaires, mais ce ne sont pas des héros”. Ils estiment que les nouvelles représentations n’ont aucun rapport avec leur concept de héros , “quelqu’un qui a investi, voire donné, sa vie pour que notre monde et notre société soient améliorés”, et qu’il s’agit en réalité de célébrités.

L’école justifie le changement par un désir de passer de héros historiques à des héros modernes, dont les élèves se sentiraient plus proches. Selon les responsables, les portraits représentent également l’idée que chacun peut faire de grandes choses grâce à un travail acharné et les vertus morales que sont la sagesse (Rowling), le respect, la gratitude, la maîtrise de soi, la compassion (Oprah), la persévérance (Maya Angelou), le courage (Walt Disney), l’intégrité (Steve Jobs) et l’entraide (Obama).

La justification est douteuse et le fait de remplacer des personnages aussi importants que Gandhi par d’autres tels que Steve Jobs en laisserait plus d’un bouche-bée. Placarder des héros modernes aux dépens de héros historiques, quelle que soit la définition de héros, a également le désavantage de réduire la visibilité de grands personnages de l’histoire (récente) qui perdent en visibilité pour leur substituer d’autres personnages qui en ont déjà énormément.

La diversité de l’ancienne peinture murale est également soulignée. La nouvelle décoration semble présenter une idéologie spécifique qui, sans en juger la valeur, est moins représentative et universelle.

Par ailleurs, les élèves n’ont pas besoin qu’on leur donne JK Rowling comme source d’inspiration sur le mur d’une école, ils peuvent déjà la voir partout ; à la télé, sur la couverture de leur livre préféré... Des personnages historiques plus obscurs, éventuellement en perte ou en manque de visibilité, voilà ce que l’école devrait mettre en avant : pour élargir l’éventail d’exemples dans lesquels les élèves peuvent puiser.

D’un autre côté, les jeunes enfants sont plus facilement inspirés par ces exemples qui leur sont familiers. Peut-être aurait-il simplement mieux valu trouver un juste milieu...

Source FoxNews.


Mots-clef de l'article :

Copyright © 2000-2009 La Gazette du Sorcier
Les documents du site sont placés sous licence Creative Commons (by-nd-nc).
Anciennement www.chez.com/harrypotter
Anciennement www.aidepc.net/harrypotter

La Gazette du Sorcier est auditée par :