Service des Transmissions Magiques Analyses
Encyclopédie
Interviews
Gazette
La Gazette du Sorcier
Forum A propos Exclusif A la une Equipe Blog
5 Noises

J.K. Rowling snobée par un critique

8 novembre 2013

Alors que le dernier livre de J.K. Rowling vient de sortir en France, son nom a été ignoré dans la liste des livres écossais les plus appréciés du dernier demi-siècle.

Il est assez surprenant de constater que cet auteur célèbre dans le monde entier, qui vit actuellement à Edimbourg avec sa famille, n’ait pas été proposé au vote du public sur le site Scottish Book Trust, une organisation très active chargée de la promotion de la littérature, de la lecture et de l’écriture en Ecosse. On trouve ainsi des œuvres telles que Hotel World d’Ali Smith, A Very Quiet Street de Frank Kuppner, et A Case of Knives de Candia McWilliam, mais aucune trace de J.K. Rowling dans cette liste.

Le critique qui s’est occupé de cette sélection, Stuart Kelly a justifié ce choix en affirmant que « Rowling n’est pas un assez bon écrivain pour être mentionnée sur cette liste ». D’après lui, comme le rapporte un article de The Guardian ), l’auteur d’Harry Potter ne peut être considéré comme un écrivain pour adultes. Si son nom devait être inclus dans la liste, ce serait probablement pour le troisième livre de la série Harry Potter et non pour The Casual Vacancy. Il considère en effet que les livres compris dans la liste sont bien meilleurs que ce dernier et affirme sa volonté de promouvoir des œuvres qui ont renouvelé l’écriture du roman non seulement par leur fond, mais aussi par leur forme.

On peut avoir l’impression que le critique snobe J.K. Rowling en refusant de l’intégrer dans cette liste. Même si The Casual Vacancy ne fait pas toujours l’unanimité, The Cuckoo’s Calling est de bonne facture, a su convaincre plusieurs critiques avant que l’on ne découvre qui se cachait derrière le pseudonyme de Robert Galbraith et pourrait très bien figurer dans cette liste, dans la mesure où l’on y compte un bon nombre d’auteurs de romans policiers (Christopher Brookmyre et Val McDermid par exemple).

Toutefois, son point de vue n’est pas si catégorique. Premièrement, comme nous l’avons cité précédemment, il reconnaît la valeur du troisième tome de la série et ne fait que questionner celle de The Casual Vacancy. Par ailleurs, il a été choisi par l’association Scottish Book Trust pour promouvoir la littérature écossaise, faire découvrir des ouvrages écossais au public, des auteurs qui ne bénéficient pas nécessairement de la renommée internationale de J.K. Rowling. Il est dommage de rejeter cet écrivain pour cette seule raison, mais ce choix est compréhensible : en incluant une de ses œuvres dans cette liste, il prenait le risque de voir les votes se concentrer sur elle.

La seule objection que je pourrais lui opposer concerne son refus de ranger J.K. Rowling parmi les auteurs pour adultes. C’est beaucoup trop réducteur : cet auteur n’a pas touché qu’un public jeune et de nombreux lecteurs matures se sont intéressés à son travail. Refuser de reconnaître la valeur de son œuvre à cause de ce critère me paraît insuffisant et s’apparente à une forme de snobisme facile.

Si les raisons avancées par Stuart Kelly peuvent trouver une justification, il apparaît qu’il est difficile de se faire reconnaître comme un véritable auteur quand on a connu un succès aussi fulgurant que celui de J.K. Rowling. Cette aura internationale peut encourager certains critiques à se désintéresser d’elle au profit d’écrivains moins connus du public. Toutefois, cette absence de reconnaissance littéraire, de la part d’un organisme installé dans une ville qui lui est chère, peut être considérée comme un coup dur pour notre auteur préféré.

Merci Hypable


Mots-clef de l'article :

Copyright © 2000-2009 La Gazette du Sorcier
Les documents du site sont placés sous licence Creative Commons (by-nd-nc).
Anciennement www.chez.com/harrypotter
Anciennement www.aidepc.net/harrypotter

La Gazette du Sorcier est auditée par :