Service des Transmissions Magiques Analyses
Encyclopédie
Interviews
Gazette
La Gazette du Sorcier
Forum A propos Exclusif A la une Equipe Blog
5 Noises

Interview exclusive de Lysa Hora !

8 mai 2012

La lumière est tamisée, et nous sommes installées sur deux canapés confortables avec, au centre, quelques rafraichissements. Découvrons sans plus attendre celle qui promet de devenir une grande joueuse, celle que l’histoire n’oubliera pas et qui marque sûrement un tournant dans le quidditch !

Allie – Nous sommes aujourd’hui avec Lysa Hora, star montante du quidditch, et surtout, première joueuse vampire de toute l’histoire ! Comment allez-vous ?

Lysa – La journée est un peu trop ensoleillée à mon goût, mais je fais avec !

A – Puisque vous me lancez sur le sujet, pouvez-vous expliquer à nos lecteurs comment vous faites pour sortir en plein jour ? Car comme tout le monde le sait, en général vos congénères se consument sous le soleil !

« Pour avoir le plaisir de jouer sous le soleil, ça en vaut la peine. »

L – C’est une histoire très simple et merveilleuse à la fois. Le premier sorcier transformé, Calva Sorix, n’a eu de cesse de faire des recherches pour pouvoir sortir de nouveau. De nombreux tests ont malheureusement échoué, mais il a réussi il y a peu à créer une potion qui permet de se protéger temporairement des effets du soleil.

A – Une sorte d’écran solaire liquide ?

L – La comparaison est amusante, mais ce n’est pas tout à fait ça. Il s’agit d’une boisson. Son effet ne dure malheureusement que 1h, alors je dois faire attention au chrono durant les matchs. En plus il y a plusieurs effets secondaires désagréables, comme des maux de têtes, et une sensation de brûlure légère après coup. Mais pour avoir le plaisir de jouer sous le soleil, ça en vaut la peine.

A – Quelle motivation ! Voilà qui devrait faire réfléchir les personnes qui désapprouve votre participation à la coupe ! Et vous nous ramenez judicieusement au sujet qui nous intéresse, le quidditch ! Comment avez-vous été accueillie dans le milieu ?

« Je préfèrerais être considérée comme une joueuse normale. »

L – Avec crainte. Beaucoup de méfiance. Comme si j’allais les dévorer tout cru ! Soyons sérieux ! Comme si j’avais un quelconque intérêt à manger mes coéquipiers ! Les joueurs de l’équipe adverse à la limite . . .

[malaise et bruit de déglutissement]

L - [rire] Ne faites pas cette tête-là, je plaisantais ! Mais je viens de vous faire comprendre mieux qu’avec des mots ce que les gens pensent. Je ne vous cacherai pas que cela peut jouer en ma faveur sur le terrain. D’autant plus que mes partenaires en jouent maintenant qu’ils me connaissent, comme la fois où toute l’équipe s’est fait pousser des crocs pour un match important. Nous avons remporté un grand succès, en plus du match.

A – Pensez-vous être devenue la mascotte de l’équipe ?

L – Je n’irai pas jusque-là. Une de ses particularités sans aucun doute ! Mais je ne suis pas l’emblème de l’équipe et ne souhaite pas l’être. Je préfèrerais être considérée comme une joueuse normale, même si c’est utopique. Je serai toujours « la joueuse vampire », et ça met beaucoup de pression vous savez !

A – Pensez-vous que d’autres vampires vont suivre votre exemple ?

L – Vampires, garous, gobelins . . . Il faut que les sorciers acceptent le fait qu’ils n’ont pas le monopole du quidditch. Et surtout il faut que les gens « différents » osent. Qu’ils osent monter sur un balai !

A – Joli message, espérons qu’il soit entendu ! Passons à des questions plus personnelles. Votre passion pour le quidditch est-elle postérieure ou antérieure à votre transformation ?

L – J’étais déjà joueuse semi-pro lorsque j’ai été mordue. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle j’ai pu intégrer une équipe sans trop de préjugés !

A – Cela fait combien de temps que vous jouez ?

L – Environ 40 ans. J’ai dû faire une pause pendant les mois qui ont suivi ma morsure, mais sinon je n’ai pas arrêté depuis que j’ai été en âge de monter sur un balais. Mais c’est bien sûr la première fois depuis 30 ans environ que je joue professionnellement.

« Devenir vampire est bien pire et bien plus douloureux que quelques exercices musculaires. »

A – Avez-vous remarqué une différence flagrante dans vos capacités depuis votre transformation ? Certains disent que votre condition devrait être considérée comme un dopage !

L – Oui j’ai entendu ces bruits de couloir . . . J’espère que ça en restera à ce stade. Concernant mes capacités . . . Sachez qu’il ne faut pas croire toute les rumeurs. Certes ma force s’est accrue, et mes réflexes également, mais pas suffisamment pour faire la différence. Mon niveau reste bien en dessous de celui de certains joueurs pro ! Et je précise, au cas où certains décident de se faire mordre par « facilité », afin d’échapper à des mois d’entraînements longs et difficiles, que devenir vampire est bien pire et bien plus douloureux que quelques exercices musculaires.

A – Et c’est là-dessus que nous allons nous quitter. Merci beaucoup pour votre disponibilité !

L – Merci à vous pour votre intérêt !


Mots-clef de l'article :

Copyright © 2000-2009 La Gazette du Sorcier
Les documents du site sont placés sous licence Creative Commons (by-nd-nc).
Anciennement www.chez.com/harrypotter
Anciennement www.aidepc.net/harrypotter

La Gazette du Sorcier est auditée par :