Service des Transmissions Magiques Analyses
Encyclopédie
Interviews
Gazette
La Gazette du Sorcier
Forum A propos Exclusif A la une Equipe Blog
5 Noises

Interview : The Today Show s’entretient avec le casting des Animaux Fantastiques 2 et de J.K. Rowling !

10 novembre 2018

Le Today Show a eu l’opportunité de rencontrer J.K. Rowling et une partie de l’équipe du film Les Animaux Fantastiques : Les crimes de Grindelwald, à savoir Katherine Waterston, Ezra Miller, Dan Fogler et Alison Sudol, pour une longue interview.

La journaliste Hoda Kotb commence par interroger les acteurs sur leur cohésion et se demande si ce lien s’est développé en cours de route ou s’il été présent depuis le début. Katherine Waterston prend la parole sans hésitation :
« Je pense que c’est une sorte de condition préalable qu’avait David lors de nos castings. Il avait une vision à long terme que nous allions tous travailler ensemble pendant une longue période et qu’il était crucial que nous ayons une sorte de connexion ; nous l’avons simplement découverte avec joie au fur et à mesure. »

Kotb demande quel genre de questions leurs fans ont l’habitude de poser lorsqu’ils les croisent dans la rue. À la surprise de ses collègues, Alison Sudol révèle qu’elle n’est presque jamais reconnue. Rowling ajoute qu’en tant que femme, il est plus facile de se fondre dans la masse en adoptant un autre style vestimentaire ou en se coiffant différemment les cheveux. Waterston déclare que pour elle, les fans sont généralement interpellés par son accent.

Kotb note que cela demande une capacité d’adaptation, surtout pour Rowling qui cultive sa vie privée. Rowling confirme : « C’était une adaptation oui. Je suis beaucoup plus à l’aise avec ça maintenant. Vous savez, il y a une partie de tout ça que j’adore, rencontrer des lecteurs et des fans,.... Mais quand vous commencez à écrire un livre pour enfants, vous n’imaginez pas qu’autant de choses puissent vous arriver, ça n’a rien d’ordinaire. »

Kotb se tourne ensuite sur Fogler pour demander quel effet produit J.K Rowling lorsqu’elle se présente sur le plateau :
« Vous savez, c’est comme si c’était la toute première fois que je la rencontrais, c’est fou d’en parler alors qu’elle est là, mais la première fois que je l’ai rencontrée c’était pour les répétitions du premier film et c’est comme si c’était une rockstar, vous savez ? Mais en même temps elle est très terre à terre. »

JPEG - 49.9 ko

À propos des révélations du film, Joanne Rowling déclare ensuite qu’il « y a une grande révélation que nous ne devons absolument pas révéler car elle n’apparaît pas dans la bande-annonce, mais je pense que celle qui impressionnera le plus les fans concerne le personnage de Claudia Kim. » Rowling fait allusion à la confirmation peu surprenante mais intéressante que le personnage de Claudia Kim est une Maledictus du nom de Nagini.

Parlant de son amour bien connu pour la série et de son talent pour rappeler les anecdotes de Potter, Ezra Miller explique :"C’est juste que, comme un enfant, j’ai une relation particulière avec ce monde magique, c’est ma Bible, mon doudou."
Kotb note que c’est le cas pour de nombreux fans, et Rowling répond :
« C’est un privilège. C’est la plus belle chose à entendre, vraiment. En particulier, comme le dit Ezra, "doudou", je sais que les livres étaient un refuge pour les personnes qui vivaient des choses difficiles. Les livres regorgent de thèmes tels que la perte d’un proche, l’amour perdu, la nature protectrice de l’amour, la sécurité, les choix moraux complexes, de ce qui fait une bonne personne, alors je pense que j’ai écrit quelque chose dont j’avais autant besoin que de l’écriture elle-même. »

Kotb commente cette période de la vie de Rowling, de son équilibre entre ses responsabilités en tant que mère isolée, sa détermination à écrire cette histoire.
« Je pense que quand vous traversez une période comme celle-là, cela ne vous quitte jamais. Malgré tout les moments difficiles, je me sens privilégiée, j’ai su qui étaient mes vrais amis, qui était là pour moi à ce moment-là et c’est un cadeau. Il y avait donc de quoi être reconnaissant et je dis toujours que j’ai eu beaucoup de chance parce que mon rêve consistait littéralement en un stylo et du papier, ce n’est pas comme si j’essayais de créer une entreprise. Je pouvais créer, vous pouvez créer n’importe où dans ces conditions. »

JPEG - 84.2 ko

Rowling se rappelle avec nostalgie avoir posté ses lettres de refus sur son tableau d’affichage dans la cuisine car ça prouvait qu’elle était un "vrai" écrivain ! Elle pense, avec le plus grand sérieux, que le plus difficile de cette époque était la pauvreté, et n’aime pas quand la pauvreté est idéalisée mais ces souvenirs lui donnent une grande empathie pour quiconque se trouve dans cette situation.

Reconnaissant les comparaisons inévitables entre ses œuvres et la pression qui pourrait en résulter, Rowling explique son point de vue à ce sujet :
« [Écrire Harry Potter] était un privilège. C’était extraordinaire. Je savais qu’en l’an 2000, rien de ce que j’avais écrit ne se rapprochait de cela, et vous savez quoi ? Tant mieux. J’écris ce que je veux écrire et j’aime tout ce que j’écris. En un sens, ce n’est pas un fardeau, c’est une libération… je suis libre. Je peux écrire ce que je veux, c’est un bonheur pour moi. »

L’auteur évoque ensuite la période après Harry Potter et les Reliques de la Mort qu’elle a vécue comme une période de deuil et déclare qu’il était bon de retourner dans le monde sorcier avec Les Animaux fantastiques :
« Je suis de retour dans mon monde et je travaille avec certains de mes personnages préférés, donc c’est une expérience magnifique. »

Allant au-delà de son rôle de créatrice et de scénariste, Kotb demande à quel point Rowling a été impliquée dans le casting. Rowling répond que le réalisateur David Yates a été extrêmement généreux, lui permettant de voir les cassettes d’audition tout au long du processus. Elle a indiqué que Waterston, Sudol et Miller étaient des choix clairs pour leurs personnages respectifs, mais qu’ils ont eu beaucoup de difficultés à trouver le bon acteur pour représenter notre No-Maj préféré. Rowling explique :
« Nous ne trouvions pas notre Jacob alors que nous pensions que c’était le personnage le plus facile à jouer." Puis David Yates m’a appelé et dit : « Je l’ai trouvé ». Il m’a envoyé des extraits de ce qu’avait fait Dan Fogler et j’ai dit : « Oui, c’est lui. »

Quant à l’expérience de porter le scénario à l’écran, Rowling déclare :
« J’adore ça, même si je suis une romancière née et très à l’aise avec cette façon de travailler seule, je trouve que c’est amusant de collaborer. C’est vraiment un bon changement de rythme et les films ont une magie particulière. Vous connaissez les décors de Stuart Craig, non ? Je pense que vous en conviendrez, en particulier pour ce film … Il a rendu New-York époustouflant, mais avec Paris, j’ai le sentiment que nous sommes à un tout autre niveau. »
Katherine Waterston ajoute :« Pour les acteurs de notre époque c’est comme être dans l’âge d’or de Hollywood, d’avoir de tels plateaux. Nous n’avions jamais imaginé être sur des plateaux qui ressemblaient à de vraies rues à perte de vue. L’échelle est extraordinaire. »

PNG - 655.4 ko

Rowling confirme également que son prochain roman sera probablement un autre roman sous le nom de Robert Galbraith. Elle reconnait qu’elle préfère rester à l’arrière plan préférant éviter la publicité associée au fait d’être un écrivain populaire, mais qu’elle utilise son franc-parler sur le front politique car étant donné le climat actuel aux États-Unis et au Royaume-Uni, elle estime que les gens doivent se battre et défendre leurs idées.

Retrouvez l’interview de Today Show avec Hoda Kotb dans son intégralité ci-dessous.

Traduit d’après l’article de The Leaky Cauldron

PS :

Vous avez aimé cet article ? Vous pouvez soutenir financièrement la Gazette et ses projets sur Tipeee !


Mots-clef de l'article :

Copyright © 2000-2017 La Gazette du Sorcier
Les documents du site sont placés sous licence Creative Commons (by-nd-nc).
Anciennement www.chez.com/harrypotter
Anciennement www.aidepc.net/harrypotter

La Gazette du Sorcier est auditée par :