Service des Transmissions Magiques Analyses
Encyclopédie
Interviews
Gazette
La Gazette du Sorcier
Forum A propos Exclusif A la une Equipe Blog
5 Noises

Exclusif : On a visité la valise de Newt en réalité virtuelle aux célébrations Harry Potter

8 février 2018

Du 26 au 28 janvier dernier se tenaient les célébrations Harry Potter au parc Universal d’Orlando. La Gazette était sur place pour retransmettre l’événement en direct, et vous ramener les dernières nouvelles du monde magique !

Tous nos articles sur cet évènement : - Célébrations Harry Potter : annonces et impressions ! - Les détails de l’exposition Harry Potter - Premier test du jeu mobile Hogwarts Mystery et rencontre avec ses créateurs - Conférence de presse avec les acteurs - Conférence effets spéciaux - Conférence costumes Harry Potter - Autres ateliers et animations - Et notre album photo ICI

Le jeu n’est pas totalement neuf, puisqu’il est sorti en octobre 2017 sur certaines consoles très limitées, mais lors de son passage sur de nouveaux supports plus accessibles en Europe, comme l’Oculus, le Gear, et le Vive, son contenu a été enrichi de nouvelles créatures à découvrir.

Six créatures au total peuvent maintenant être découvertes dans la valise de Newt : l’oiseau-tonnerre et le grapcorne, déjà présents à l’origine, mais également l’éruptif, le niffleur, le botruc et l’occamy. C’est cette nouvelle version du mini-jeu qui était présentée du 26 au 28 janvier dernier lors des Célébrations Harry Potter aux parcs d’Universal Orlando. Trois de nos rédacteurs, présents sur place, ont donc pu s’essayer au jeu et rencontrer ces créatures.

JPEG - 217.3 ko
Nos rédacteurs se sont prêtés au jeu

Deux casques de réalité virtuelle différents étaient proposés, l’Oculus Rift et le Gear VR ; ce dernier étant bien plus abordable à tout un chacun, nous avons décidé de tester le jeu dessus pour rendre compte d’une expérience réellement à portée de main. C’est ainsi que nous avons tous les trois, à tour de rôle, plongé dans la valise de Newt, relevé ses défis et observé ses créatures.

Des défis abordables, mais pas uniquement !

JPEG - 54.9 ko
Sélectionnez la créature qui vous intéresse.

L’expérience démarre à l’intérieur de la cabane de Newt, dans sa valise. Un parchemin nous indique quelles créatures peuvent être découvertes. À l’aide de notre baguette, nous pouvons sélectionner la créature qui nous intéresse.

Il nous faut alors résoudre un enchainement de petits casse-têtes pour la débloquer (la faire apparaître dans son enclot). Les créatures sont classées par ordre de difficulté, si les casse-têtes des trois premières sont vraiment abordables, ils se complexifient quelque peu pour les suivantes. Il vous faudra, par exemple, écraser différents ingrédients pour reproduire des phéromones d’éruptif, mélanger différentes potions dans le bon ordre pour attirer le grapcorne ou reformer une image en tournant les différentes parties d’un cube pour apercevoir l’oiseau-tonnerre.

JPEG - 274.9 ko
Rencontre avec l’Occamy

L’occamy, lui, est tout simplement absent du parchemin ; au joueur de chercher comment le faire apparaître.

Notre rédacteur le plus habitué aux jeux vidéos a réussi à débloquer deux créatures dans les cinq minutes qui lui étaient imparties, et avait entamé la procédure pour une troisième. L’hôte, présent sur place pour les aiguiller, a indiqué qu’il s’agissait plutôt d’un exploit, puisque les joueurs n’avaient en général le temps d’en débloquer qu’une dans ce laps de temps.

La rencontre avec la créature

Une fois la créature qui vous intéresse débloquée, vous pourrez quitter la cabane de Newt et vous retrouver dans l’espace principal, qui regroupe les différents milieux de vie de ses animaux préférés. Il vous suffira de choisir le bon espace pour y voir votre créature arriver, parfois majestueusement, parfois simplement en broutant l’herbe au loin.

JPEG - 218.2 ko
Rencontre avec le Grapcorne

Pas de possibilités de vous déplacer dans le monde, mais il vous sera possible d’attirer la créature à vous et d’interagir avec elle avec différents mouvements de baguette. Vous pourrez ainsi demander à l’éruptif de faire une roulade par terre, ou lui faire des grattouilles en toute amitié bien sûr. N’hésitez pas à profiter du spectacle, puisque c’est là le plus grand intérêt du jeu !

Levez les yeux au ciel pour voir l’oiseau-tonnerre fondre sur vous, secouez le niffleur pour en voir jaillir les pièces volées ou regardez l’occamy vous encercler ; le rendu est extraordinaire. Malgré la qualité moindre du Gear VR, on était déjà complètement plongé au milieu de cet univers et oublieux du monde réel.

Durée de vie et conclusion

Aucun doute, ce jeu ne vous occupera pas pendant des mois, sauf s’il est régulièrement mis à jour (et on ne peut que l’espérer). Les casse-têtes, s’ils se complexifient un peu, restent abordables et ne vous tiendrons pas longtemps en échec. Ça n’est d’ailleurs pas le but recherché, le plaisir étant réellement dans l’immersion et la rencontre avec les créatures plus que dans la difficulté à les trouver.

Le visuel est vraiment splendide et on peut passer quelques moments à découvrir tous les détails sur les créatures, mais le nombre d’interactions possibles avec elles n’est pas suffisant non plus pour y passer des heures.

Globalement, le jeu est magnifique et vraiment agréable, j’y ai perdu la notion du temps et aurais voulu l’explorer plus longuement ; mais en l’état actuel, il n’est pas encore assez riche pour être exploité sur la durée.

Merci encore à Universal de nous avoir permis d’être présents !

Si tout ça vous donne envie de vous rendre aux Célébrations Harry Potter l’année prochaine, notre FAQ sur Universal Orlando est à votre disposition pour vous aider à organiser votre voyage !

PS :

Vous avez aimé cet article ? Vous pouvez dorénavant soutenir financièrement la Gazette et ses projets sur Tipeee !


Mots-clef de l'article :

Copyright © 2000-2017 La Gazette du Sorcier
Les documents du site sont placés sous licence Creative Commons (by-nd-nc).
Anciennement www.chez.com/harrypotter
Anciennement www.aidepc.net/harrypotter

La Gazette du Sorcier est auditée par :