Service des Transmissions Magiques Analyses
Encyclopédie
Interviews
Gazette
La Gazette du Sorcier
Forum A propos Exclusif A la une Equipe Blog
5 Noises

En été aussi, il faut garder le secret magique

15 octobre 2016

Ah, l’été ! Vacances obligent, les institutions de notre monde magique tournent au ralenti. Les élèves reviennent de Beauxbâtons pour se prélasser chez leurs parents. Même sur l’avenue Transversale, la rue Mouchetard et dans tout le quartier sorcier, à Paris, les chalands se font rares et ce sont principalement les résidents qui animent les rues et les cours. Pourtant, malgré cette légèreté ambiante, le Ministère de la Magie continue de veiller. L’automne venu, l’heure est au bilan.

Paris enchanté, sorciers en dangers

En effet, si les mages boudent le quartier Mouchetard, c’est parce qu’ils aiment déambuler dans le Paris moldu. Malheureusement, si la capitale est digne de leur attention, ils y ont bien de la peine à rester discrets, au grand dam des Aurors et des Oubliators.

« Même à notre époque, manifestement, les sorciers manquent d’informations sur le mode de vie des Moldus » s’inquiète Erika Laflippe, de l’Agence de Liaison et d’Information pour les Moldus (ALIM) du Ministère Francophone de la Magie. « En effet, il n’est pas rare, lorsque l’on se promène sur les bords de Seine ou dans les rues de la ville, d’entendre des exclamations enthousiastes à l’apparition d’un "autobus", d’une "automobile" ou de toute autre manifestation de la "technojolie" moldue. »

Si nos compatriotes sorciers limitaient à cela leurs excentricités, le Ministère pourrait encore fermer les yeux. Malheureusement, nombre de mages en goguette semblent avoir décidé, cet été, de venir en aide à nos voisins dépourvus de magie dans la gestion de leur patrimoine. Plusieurs conservateurs du Louvre ont ainsi dû subir des sortilèges d’amnésie après que des sorciers pensant bien faire eurent employé le sortilège « reparo » sur des antiquités du célèbre musée (vous pourrez venir admirer les bras de la Vénus de Milo et la tête de la Victoire de Samothrace dans une exposition exceptionnelle au Musée Flamel, place du Ministère, dans le quartier Mouchetard dès le 15 octobre prochain). Les régulières tentatives de dialogues avec les portraits sorciers présents au Louvre ne portent pas non plus le Ministère à la clémence.

Sur les plages abandonnées, magiciens à surveiller

JPEG - 1.8 Mo
Dessin réalisé par Slyis

Lorsque nos amis décident, sagement, d’aller profiter de l’été sur les littoraux de notre beau pays, ils n’en profitent pas moins pour déroger à certaines règles pourtant fréquemment répétées par les autorités. Les moins audacieux se contentent de lancer des sortilèges bronzants à leurs proches – le Département pour les Urgence Sanitaires et Troubles magiques (DUST) indique que les Centres Médicomagiques ont dû accueillir 346 patients pour cause de brûlure grave, soit une hausse de 13% par rapport à l’été 2015 – tandis que de plus farfelus prennent plaisir à improviser leur pique-nique directement sur le sable, tonnelle et table en chêne massif pour trente-huit convives incluses.

D’autres comportements plus dommageables encore ont demandé l’intervention d’autres départements du Ministère, comme nous le confirme M. Pierre-Adrien Pillon du Service de Contrôle et de Régulation des Êtres et Artefacts Magiques (SCREAM) : « Nos équipes ont dû se déplacer à plusieurs reprises durant l’été, notamment sur la Côte d’Azur et sur le littoral Atlantique, après qu’on nous eut signalé des croups domestiques s’y promenant apparemment en liberté. Les animaux ont été saisis et conduits dans nos locaux du quartier Mouchetard où ils ont été opérés. Ils ont pour la plupart été remis à leurs propriétaires après règlement d’une forte amende. »

Des sanctions plus sévères ont été imposées à d’autres sorciers par le Département de la Justice Magique et des Services Pénitentiaires (JUMP) : six sorciers ont déjà été condamnés à de la prison ferme par le Magenmagot et plusieurs autres attendent leur procès, leur baguette confisquée, après deux infractions majeures au Code International du Secret Magique constatées sur la plage de Deauville. Les Aurors et Oubliators ont eu fort à faire pour que les spectacles d’un spectaculaire concours de châteaux de sable (au moment des arrestations, le plus haut donjon s’élevait à 15 mètres), en juillet, puis d’un flamboyant concours de métamorphose (deux des prévenus sont toujours en soin intensif au Centre Médicomagique de Paris).

Monts et merveilles en randonnée

Les campagnes, et les sommets eux-mêmes, n’ont pas été épargnés ! Des acrobaties aériennes en balais autour des cimes aux métamorphoses partielles, les Médicomages n’ont pas manqué de patients dont ils se seraient bien passés.

Les autorités rappellent que si le camping est effectivement l’un des loisirs préférés de nos compatriotes moldus, le camping sauvage est cependant interdit, a fortiori s’il implique l’édification d’une tente à plusieurs étages (en Auvergne) ou celle d’un mini-stade de Quidditch « simplement pour s’amuser avec la famille et les amis, monsieur l’Auror » (en Lorraine).

Enfin, si les mages sont capables des pires excentricités (retrouvez dans notre supplément les conseils de nos stylistes pour passer inaperçu chez les Moldus), ils ne sont pas les seuls à contrevenir à la loi. Eh oui, les êtres aussi se font remarquer : les Faunes grimpent jusqu’aux prairies ensoleillées, les Êtres de l’Eau nagent avec les kayaks dans les rias bretonnes et les Centaures galopent hors des sites protégés en Camargue !


Mots-clef de l'article :

Copyright © 2000-2017 La Gazette du Sorcier
Les documents du site sont placés sous licence Creative Commons (by-nd-nc).
Anciennement www.chez.com/harrypotter
Anciennement www.aidepc.net/harrypotter

La Gazette du Sorcier est auditée par :