Service des Transmissions Magiques Analyses
Encyclopédie
Interviews
Gazette
La Gazette du Sorcier
Forum A propos Exclusif A la une Equipe Blog
5 Noises

El Nazed le Fourbe

ou l’histoire d’une vie ratée

2003

Qui est El Nazed le Fourbe ?

Avec Ulric le Foldingue, il s’agit certainement du sorcier le plus catastrophique de l’Histoire.

Enfin, ce sont les deux seuls qui ont eut la sottise de dévoiler au monde leur vie de catastrophe, Ulric le Folldingue parce qu’il était à moitié cinglé et passait son temps à faire des expériences bizarres et à s’en vanter auprès de ses confrères anglais, El Nazed le Fourbe parce que non content d’être calamiteux, il était ambitieux au point de vouloir être maître du monde.
En voyant les catastrophes qu’il a accompli, et qui heureusement se sont toujours retournées contre lui, on se demande comment il a put persévérer dans cet objectif si longtemps.

Impossible d’expliquer d’où venait l’idée fixe d’El Nazed d’être un homme de pouvoir. Dès qu’il pouvait, il essayait de devenir le maître. Que ce soit d’un conseil de quartier, d’une bande de pillards, d’un cercle d’étudiants sorciers, d’une tribu de nomade, d’une ville, d’une organisation de marchands d’huile ou d’un pays (ou du monde)…

Au début, ses tentatives alarmèrent les sorciers du moyen-âge de l’époque. Il fut surveillé, et même jugé pour avoir tenté de devenir le maître de la ville de Kerouan (Tunisie) et de faire de la mosquée son palais princier !!! On voit jusqu’où allait sa mégalomanie. Heureusement, il n’arriva pas à ses fins, puisqu’il se vautra lamentablement dans les escaliers de la mosquée en glissant sur les dattes apportées par un serviteur moldu, perdant sa baguette et atterrissant dans les bras des sorciers de la Brigade de Sécurité Magique venus le cueillir. Ils n’eurent que quelques sortilèges d’Amnésie à pratiquer, et à nettoyer les dattes écrabouillées qui souillaient le saint édifice.

Ce tribunal se rendit bien compte que le bonhomme était carrément inapte à poser problème aux sorciers. Ses tentatives pour se sauver ou utiliser la magie échouèrent lamentablement sans qu’un sorcier n’eut besoin d’intervenir. Par exemple, il vola sa baguette à un garde distrait et essaya de détruire le mur de la pièce où il se trouvait. Mais c’était une baguette de précision, peu pratique pour les sorts de masse ; il ne fit que détruire les armatures du mur qui retenaient tentures et flambeaux, et se les prit sur la tête.
Ses discours au tribunal, de même, tentèrent de convaincre les sorciers de son envergure, mais lorsqu’il évoqua sa grande intelligence, il perdit irrémédiablement toute crédibilité. En effet, non seulement son discours était truffé d’idées radicales et tyranniques, mais un des juges s’exclama qu’il n’arrivait pas à croire que cet homme soit allé à l’école et ait reçut son attestation de Sorcellerie (ancêtre des examens de sorcellerie que nous connaissons), tant il sortait d’imbécillités à la seconde.

Il ne resta pas longtemps dans la prison des sorciers, il eut juste une peine de deux mois de nettoyage des locaux de la bibliothèque locale.

Une fois sa baguette récupérée, on le laissa, sachant qu’il était plus un clown qu’une catastrophe ambulante. Qui aurait insulté un hippogriffe parce que celui-ci lui avait envoyé de la poussière dans les yeux en grattant la terre ? Cela lui valut trois semaines d’hospitalisation. Il faut dire qu’il connaissait une très grande variété d’insultes.

Il vaqua donc à travers le monde sorcier, tentant de prendre le pouvoir ici et là, se ramassant perpétuellement de «  grosses claques dans la figure » (citation de Frederic Mitterus, historien ), voyant ses sorts se retourner contre lui, ou, le plus souvent, ne pas convenir et ne faire qu’empirer la situation. Il eut ainsi un jour affaire à un dragon, en Inde, un Boutefeu Chinois particulièrement problématique pour les gens du coin. Il espérait s’en débarrasser et acquérir ainsi la domination sur les villages qu’il aurait sauvé. Son sort de Conjonctivite échoua, et le Dragon se retrouva avec douze yeux !! Il fut tellement déstabilisé de posséder une vison multiple, qu’il finit par s’écraser contre une montagne, non sans avoir auparavant réduit en cendre la région.
El Nazed le Fourbe ne comprit pas pourquoi tous les gens de cette région essayèrent de le tuer bien qu’il ait éliminé le dragon, et il dut prendre la fuite…

El Nazed le Fourbe s’essaya aussi comme Exorciseur de fantômes et de démons dans les provinces montagneuses des Balkans du Sud. Il prit rapidement la poudre d’escampette car toute une troupe d’esprits vengeurs se liguèrent contre lui.

Il tenta également, après avoir été chassé de l’entourage de Soliman le Magnifique, de formenter une guerre en alliant les pays chrétiens. Il ne fit pas long feu à Rome, puisque les moldus de la cité cherchèrent vite à le crucifier. Mais il finit par utiliser ses pouvoir, transformant une partie des arènes de Rome en espèce de réglisse mou... Heureusement, c’était la nuit, mais les sorciers romains furent pris d’une fureur sans nom, et exilèrent El Nazed manu militari de telle façon qu’il ne put s’asseoir sans coussins pendant trois mois. Les pauvres sorciers romains eurent fort à faire pour réparer les dégâts et lancèrent une des plus importantes séries de sortilèges d’amnésie de l’époque. Ce qui expliqua les relations très tendues entre Rome et le monde musulman sorcier à l’époque, d’autant qu’elles n’étaient déjà pas fameuses entre les moldus.

Il n’a toutefois jamais été prouvé que les sorciers de l’époque lui envoyèrent un R.A.T.P. ( Réparateur Armé contre Toutes Possibilités) ou même un R.E.R (Réparateur Es Réparations) pour lancer les nombreux sortilèges d’amnésies qui étaient nécessaires dans son sillage. Aucun document des archives de l’époque ne permet d’affirmer que ce poste était offert chaque année à un sorcier afin de limiter les dégâts que produisait El Nazed, et ce malgré la légende persistante, qui veut que c’eût été la fonction la plus drôle à remplir dans un Ministère de la Magie de tous les temps.

On ignore si El Nazed le Fourbe avait de la famille. On ignore comment il a finit, et de nombreuses légendes circulent à ce propos : il aurait été dévoré par le Coffripon, enfermé dans une bouteille temporelle et attendrait d’être libéré (le Ciel nous en préserve), se serait lui-même fait exploser lors d’une expérience (il est réputé comme ayant été un grand exploseur de chaudrons), ou se serait métamorphosé en animal et n’aurait pu reprendre sa vraie forme…
Quoi qu’il en soit, il reste un personnage comique très apprécié des sorciers du Moyen-Orient.

Bibliographie : les ouvrages de Mr. Youssef Haleur :
- « Les exploits d’El Nazed le Fourbe »
- « Les mésaventures d’El Nazed le Fourbe »
- « El Nazed le Fourbe chez le Sultan »
- « Les tribulations d’El Nazed le Fourbe »
- « Le retour d’El Nazed le Fourbe »,

L’adaptation en BD de Monsieur Filibert Minederien (non achevée à ce jour) :
- 1 : « Les exploits d’El Nazed le Fourbe »
- 2 : « Les malheurs d’El Nazed le Fourbe »
- 3 : « El Nazed au Caravansérail »
- 4 : « Le harem d’El Nazed le Fourbe »
- 5 : « El Nazed à Venise »
- 6 : « El Nazed et le rouleau millénaire »
- 7 : « El Nazed et le Coffripon »
- 8 : « L’Odyssée d’El Nazed le Fourbe »
- 9 : « El Nazed et la Lampe Magique »
- 10 : « El Nazed en Espagne »
- 11 : « El Nazed le Fourbe se rachète »
- 12 : « El Nazed n’en fait qu’à sa tête »
- 13 : « Un dromadaire pour El Nazed »
- 14 : « El Nazed en Inde »
- 15 : « Le voyage d’El Nazed »
- 16 : « El Nazed en Espagne »
- 17 : « El Nazed chez le sultan »
- 18 : « El Nazed, grand vizir ! »
- 19 : « El Nazed et l’éléphant ensorcelé »
- 20 : « El Nazed en prison »

Androcus , assisté d’Alana

PS :

Nous vous conseillons de lire notre Interview d’El Nazed le fourbe et l’étude du succès littéraire des aventures d’El Nazed le fourbe par Joseph Haleur.


Mots-clef de l'article :

Copyright © 2000-2009 La Gazette du Sorcier
Les documents du site sont placés sous licence Creative Commons (by-nd-nc).
Anciennement www.chez.com/harrypotter
Anciennement www.aidepc.net/harrypotter

La Gazette du Sorcier est auditée par :