Service des Transmissions Magiques Analyses
Encyclopédie
Interviews
Gazette
La Gazette du Sorcier
Forum A propos Exclusif A la une Equipe Blog
5 Noises

Des acteurs d’Harry Potter militent pour la Taxe Robin des Bois

25 février 2014

Dans un court-métrage intitulé « Nouvelles du futur » diffusé lundi 17 février, des personnalités connues pour leurs rôles dans les biopics Harry Potter s’engagent pour la Taxe Robin des Bois.

Sous la direction de David Yates, Clémence Poésy (Fleur Delacour) interprète une banquière française accompagnée de ses homologues espagnol et allemand, incarnés par Javier Cámara et Heike Makatsch, vantant les résultats de la Taxe Robin des Bois au journaliste (Andrew Lincoln). Billy Nighy (Rufus Scrimgeour) joue un banquier britannique bougon et mis à l’écart, son pays n’ayant pas approuvé cette taxe. [1]

Ce film de fiction politique a été réalisé pour promouvoir la pétition lancée par Oxfam en faveur de l’adoption d’une TTF (Taxe sur les Transactions financières), qui devait être annoncée lors d’une initiative franco-allemande le 19 février 2014. Les acteurs y détaillent ses bénéfices : l’argent ainsi récolté permettrait de financer des mesures contre la pauvreté, les pandémies, le chômage et le changement climatique.

Qu’est-ce que la taxe Robin des Bois ?

Pour les sorciers qui nous lisent, une clarification s’impose. Notre propre système financier n’est pas aussi complexe que celui des Moldus, mais certains d’entre nous sommes néanmoins impactés.

Lancée par l’association Oxfam en 2010, la campagne « Taxe de Robin des Bois » milite pour son adoption au niveau mondial et son application en faveur de la pauvreté et du changement climatique, entre autres. En janvier 2013, une dizaine de pays, dont la France et l’Allemagne, avaient annoncé leur intention de la mettre en place pour 2014-2015. La Grande-Bretagne semble toujours réticente.

L’idée est d’imposer chaque transaction financière sur la base d’un taux variant entre 0,01 et 0,1% selon son ampleur. Après la crise financière de 2008 qui a ébranlé le monde moldu, une telle taxe permettrait de « moraliser » la finance, en luttant contre la spéculation. Selon David Yates, le réalisateur du court-métrage et des quatre derniers biopics Harry Potter, « nous avons besoin de retenir les leçons de la crise financière et de s’assurer que les banques et les fonds de spéculation travaillent dans l’intérêt de la société, et non pas le contraire. » En Europe, environ 37 milliards d’euros (plus de 5 milliards de gallions) pourraient être récoltés par la TTF chaque année. Si elle était appliquée à l’échelle mondiale, elle rapporterait 400 milliard d’euros annuels (soit autour de 55 milliards de gallions).

Cependant, lors de la rencontre franco-allemande du 19 février, aucune annonce n’a été faite et le projet semble une nouvelle fois repoussé jusqu’aux élections européennes de mai.

Et chez les sorciers ?

Le Ministère de la Magie rappelle que les sorciers doivent se tenir à l’écart de toute activité financière moldue et que les contrevenants seront sévèrement punis. Ainsi toute action de lobbying avérée d’un sorcier envers un Moldu sera passible de cinq ans d’emprisonnement.

Pour rappel, certains sorciers ont eu à souffrir de la crise économique mondiale, lorsque des proches se sont retrouvés plongés dans une situation difficile. D’autres s’étaient compromis dans des activités de spéculation massive, via leurs administrateurs de biens, et ont perdu beaucoup d’argent. Les ministères de la magie du monde entier s’étaient lancés dans une véritable chasse à l’homme afin de retrouver la plupart des sorciers impactés, afin d’éviter que ceux-ci ne se vengent et cherchent à récupérer leur argent.

La crise économique a donc incité la population magique à se tenir à l’écart du système économique moldu, au moins par un cloisonnement étanche entre les biens sorciers et les biens moldus. Cependant, certains sorciers tentent toujours de s’enrichir en utilisant le système moldu , ce qui est une violation du Code International du Secret Magique.

Sources : Oxfam et Snitchseeker



[1La vidéo dispose de sous-titres français, activez simplement les sous-titres youtube.


Mots-clef de l'article :

Copyright © 2000-2009 La Gazette du Sorcier
Les documents du site sont placés sous licence Creative Commons (by-nd-nc).
Anciennement www.chez.com/harrypotter
Anciennement www.aidepc.net/harrypotter

La Gazette du Sorcier est auditée par :