Service des Transmissions Magiques Analyses
Encyclopédie
Interviews
Gazette
La Gazette du Sorcier
Forum A propos Exclusif A la une Equipe Blog
5 Noises

De nouvelles traductions pour Harry Potter

21 février 2014

Deux nouvelles traductions de la saga seront bientôt disponibles : elle sera en effet prochainement traduite en kazakh, mais aura également droit à une version révisée de la traduction russe.

Pour ce qui est de la version kazakh en préparation, l’initiative revient au président du Kazakhstan Nursultan Nazarbayev lui-même. Lors de son discours de l’Etat sur l’Union en 2012, il a proposé une liste de 100 succès littéraires qui mériteraient une traduction kazakh. En plus d’Harry Potter, on retrouve sur cette liste des chefs d’oeuvre tels que Le Seigneur des Anneaux, Sherlock Holmes ou encore L’Attrape-cœur.

Un site internet a été créé et proposait aux kazakhs de voter pour les livres qu’ils voulaient voir traduits. Parallèlement, plusieurs études ont été menées dans tout le pays afin de déterminer quels livres étaient les plus populaires auprès de la population.
La saga s’est révélée très populaire dans le pays, et le ministère de l’Education nationale kazakh envisage même de l’inclure dans le programme scolaire.

C’est la plus importante maison d’édition russe Azbuka (dont dépendent tout les pays de l’ancienne Union Soviétique) qui se chargera donc de traduire très prochainement les sept tomes. Elle précise qu’elle sera très exigeante sur la qualité de cette traduction. Une collaboration avec les médias locaux est également prévu afin de pouvoir fournir un doublage kazakh des films Harry Potter. Le Kazakh sera donc la 68ème langue officielle dans laquelle la saga sera traduite [1]


PNG - 141.7 ko

La nouvelle traduction russe, quant à elle, est le résultat du bras de fer entre l’acharnement des fans russes et la remarquable incompétence de la maison d’édition chargée de la publication de Harry Potter en Russie.

En 2000, la maison d’édition Rosman engage Igor Oransky pour traduire le premier tome de la saga. Traduction qui s’avéra être complètement bâclée ; changements de ton injustifiés, choix artistiques déplorables, et même ajouts de paragraphes entiers qui n’existent pas dans la version originale.

Parallèlement deux sites internet sont créés sur lesquels des traductions non-officielles des deux premiers tomes sont postées. Le site de Maria Spivak offre des traductions de bien meilleure qualité que les versions officielles.

Rosman engage alors un autre traducteur pour les trois tomes suivants, mais il ne fait guère mieux que son prédécesseur ; La Chambre des Secrets recevra ainsi la palme de la “Pire traduction”, tandis que La Coupe de Feu héritera du titre de “Pire travail éditorial”. Bien que L’Ordre du Phénix soit le fruit d’une traduction collaborative (trois traducteurs se partagent la tâche), les tomes 5, 6 et 7 relevèrent le niveau ; trop tard, le mal était déjà fait.

Pour pallier à cette aberration éditoriale, les fans multiplièrent les initiatives et des dizaines de traductions virent le jour sur la toile : en Russie, grâce à un copyright plus laxiste, l’activité de traduction d’Harry Potter est aussi répandue que les fanfictions ou les fanarts.

Aujourd’hui, on peut considérer que les fans ont gagné leur bataille contre Rosman, puisque Harry Potter aura bientôt une nouvelle édition officielle, publiée chez Azbuka et traduite par Maria Spivak, qui a revu et corrigé sa traduction internet pour l’occasion. L’Ecole des Sorciers sortait ce 20 février, paré de la couverture internationale illustrée par Kazu Kibuishi.

Sources : Tengrinews & The Official Weblog of Henry Jenkins



[175ème langue en comptant les dialectes et les langues mortes


Mots-clef de l'article :

Copyright © 2000-2009 La Gazette du Sorcier
Les documents du site sont placés sous licence Creative Commons (by-nd-nc).
Anciennement www.chez.com/harrypotter
Anciennement www.aidepc.net/harrypotter

La Gazette du Sorcier est auditée par :