Service des Transmissions Magiques Analyses
Encyclopédie
Interviews
Gazette
La Gazette du Sorcier
Forum A propos Exclusif A la une Equipe Blog
5 Noises

Critique : le livre de l’exposition ’Harry Potter - A History of Magic’

15 novembre 2017

JPEG - 58.6 ko

Dans le cadre des 20 ans de la saga Harry Potter et de l’exposition Harry Potter - A History of Magic (L’histoire de la magie), Bloomsbury et la British Library se sont associés afin de publier deux livres basés sur ladite exposition. Si le documentaire de la BBC vous permettait de plonger dans les coulisses de l’exposition avec J.K. Rowling (à revoir en intégralité dans notre article), ces livres sont plutôt la réplique, voir la continuité sur papier de l’exposition. Nous avons parcouru la version destinée au public plus âgé Harry Potter - A History of Magic, en version papier et en e-book, mais il existe également une version plus familiale Harry Potter - A Journey Through a History of Magic.

Divisés en chapitres qui reprennent la structure de l’exposition basée sur les matières enseignées à Poudlard, ces livres ne vous en apprendront pas beaucoup plus sur l’univers d’Harry Potter ; au contraire, en se basant sur le monde magique, il vous permettront de découvrir le pendant réel des mythes et légendes ainsi que des travaux scientifiques qui ont nourri l’imaginaire de J.K. Rowling.

JPEG - 975.5 ko

Chaque chapitre de A History of Magic débute par un essai rédigé par un-e des conservateurs-rices associé-e-s à l’exposition ou un-e expert-e. Une sélection d’objets emblématiques est ensuite proposée avec des explications sur ce qui les lie à la saga et leur importance historique. De la première représentation de sorcières avec un chaudron diffusée en masse grâce à l’imprimerie, aux planches d’un herbier du Moyen-Âge en passant par des outils de jardinage en bois de cerf, ce sont des dizaines d’objets dont vous découvrirez l’histoire et la symbolique.

JPEG - 22.6 ko

Au détour d’un tableau, vous apprendrez que la phosphore a été découvert lorsqu’un alchimiste a cherché à transformer de l’urine en or en la faisant bouillir ; que certaines licornes ont deux cornes ; que les bézoards obtenus dans le ventre d’un singe sont deux fois plus efficaces que ceux trouvés dans le ventre d’une chèvre, selon la croyance populaire ; qu’il existe des womandrakes (mandragores féminines)...

Ceux qui ont pu se rendre à la British Library trouveront un complément idéal, à l’exposition leur permettant d’admirer certains objets plus en détails et de bénéficier de quelques explications plus approfondies ou d’anecdotes supplémentaires. Ils découvriront également des objets, dessins ou manuscrits qui n’ont finalement pas été exposés ou intégrés légèrement différemment. Ils noteront cependant l’absence des tableaux de Giles Greenfield, illustrateur de La Coupe de feu en version originale.

JPEG - 1.9 Mo

En revanche, découvrir l’exposition au travers de ce livre pourrait être frustrant : le Ripley Scroll, parchemin de 6 mètres de long expliquant comment produire une pierre philosophale, est réduit à la longueur de deux pages et sa taille, toute proportion étant conservée, ne permet pas d’admirer les enluminures aussi bien qu’avec l’objet réel sous les yeux. De même, seule l’explication sur la constellation Canis Major, dont l’étoile la plus brillante est Sirius, est proposée sur le papier, tandis que l’expérience en réalité augmentée associée au globe céleste de Coronelli permet d’en découvrir des dizaines sur place. Il sera également difficile d’apprécier la finesse de certains détails, à défaut d’échelle, sur l’écrin du bézoard notamment, qui paraît bien plus grand qu’il ne l’est en réalité. La version iBook interactive, dont nous parlons plus bas, corrige cependant bien des défauts du livre simple.

Ce n’est cependant pas une raison pour ignorer cette publication : elle est tellement riche et les anecdotes proposées sont tellement fascinantes qu’on aura bien du mal à la lâcher avant de l’avoir terminé. Le risque, c’est d’être pris d’une furieuse envie de foncer à Londres (ou à New-York en octobre 2018) afin de découvrir l’exposition de ses propres yeux.

JPEG - 375.4 ko

Quant aux fans d’Harry Potter pour qui l’histoire n’a que peu d’intérêt, ils pourraient également trouver leur compte dans les quelques pages proposant des brouillons inédits de J.K. Rowling. C’est la première fois que ces dessins, tapuscrits et manuscrits sont officiellement diffusés dans un livre voire, pour certains, la première fois que leur existence est évoquée ! Certaines pages permettent simplement d’entrevoir le processus éditorial des livres, comme des remarques de l’éditeur concernant les jurons utilisés par Ron, tandis que d’autres dévoilent des scènes inédites, si pas des pistes alternatives entièrement abandonnées par l’auteur en cours de route.

Un eBook interactif avec une vraie valeur ajoutée !

PNG - 1.7 Mo

Nous avons également pu découvrir la version digitale du livre, publiée par Pottermore, qui propose plusieurs ajouts intéressants, et est, par bien des aspects, plus complète que la version papier.

En effet, le format ebook interactif vous permet d’explorer bien plus en détail les différents documents, tableaux, objets, présentés dans l’exposition ; chaque document peut être agrandi à loisir, et l’excellente définition des images permet de ne manquer aucun détail, que ce soit pour admirer le Ripley Scroll sur toute sa longueur ou les manuscrits de Rowling, dont le texte est si petit qu’il est parfois difficile à déchiffrer dans la version imprimée. Même une personne ayant pu se rendre à l’exposition pourra admirer certain manuscrits plus en détails grâce à la technologie !

L’e-book propose par ailleurs deux expériences supplémentaires et inédites, puisqu’en plus de découvrir les objets de l’exposition classées par matière à Poudlard, comme c’est le cas à la British Library, Pottermore a également mis en place une carte du monde, accompagnée d’une frise chronologique, qui vous permet de découvrir les différents objets en les organisant par époque ou par lieu d’origine (visible ci-dessus).

GIF - 1.9 Mo

La navigation est donc toute différente de celle proposée dans un livre traditionnel, même s’il reste également possible de tourner les pages une à une et de se laisser emporter par la magie.

En conclusion

Le livre n’est disponible qu’en anglais, mais les principaux brouillons de l’auteur sont rassemblés dans cet article de la Gazette accompagnés de traductions lorsque cela est nécessaire.

Véritable ode à la mythologie, aux travaux scientifiques menés à travers les âges et à l’imaginaire, ce livre offrira une alternative fascinante à ceux qui n’auront pas la chance de se rendre à l’exposition et un complément essentiel à ceux qui ont apprécié la découvrir. Ils sont disponibles à l’achat en ligne :

JPEG - 287.2 ko

UK, relié, 256pp., 30£ :
FNAC/Amazon
Ebook : Amazon/Pottermore

JPEG - 268.1 ko

Familial, broché, 144pp.,12,99£ :
FNAC/Amazon
Ebook :
Amazon/Pottermore

JPEG - 540.9 ko

Familiale US :
Amazon

Une publication française est improbable et rien n’a été annoncé en ce sens.

Pour plus de détails sur l’exposition en elle-même, vous pouvez :
- consulter notre compte-rendu de visite ICI
- consulter notre FAQ dédiée ICI
- découvrir le documentaire de la BBC ICI

PS :

Vous avez aimé cet article ? Vous pouvez dorénavant soutenir financièrement la Gazette et ses projets sur Tipeee !


Mots-clef de l'article :

Copyright © 2000-2017 La Gazette du Sorcier
Les documents du site sont placés sous licence Creative Commons (by-nd-nc).
Anciennement www.chez.com/harrypotter
Anciennement www.aidepc.net/harrypotter

La Gazette du Sorcier est auditée par :