Service des Transmissions Magiques Analyses
Encyclopédie
Interviews
Gazette
La Gazette du Sorcier
Forum A propos Exclusif A la une Equipe Blog
5 Noises

Critique de "Harry Potter : Mythologie et Univers secrets"

16 juin 2018

JPEG - 20.8 ko

Harry Potter, Mythologie et Univers Secrets, est publié en France depuis 2010 aux éditions Original Books, et se présente comme « un compte-rendu nouveau et différent des grandes idées développées dans la série ». Les auteurs indiqués sont William Irwin et Gregory Bassham, même si, comme on le verra, c’est plus compliqué que ça...

Contrairement à ce que les deux noms présents sur la couverture laissent penser, cet ouvrage est un recueil de publications de nombreux auteurs différents. De ce fait, l’intérêt et la qualité de ces quelques dix-neuf articles est assez hétérogène.
Cela reste personnel et subjectif, mais le lecteur passe d’articles fascinants sur la pédagogie à Poudlard ou ce que serait l’âme dans Harry Potter à d’autres où l’auteur explique avoir été très gêné par le fait que Sirius poursuive sa queue quand il est transformé en chien…

Ce n’est donc pas à proprement parler un livre expliquant ou dévoilant des points-clés de l’intrigue ou des sous-entendus que le lecteur lambda aurait pu manquer, mais plutôt une analyse de certains éléments précis de la saga.
On y trouve ainsi des articles assez pragmatiques, doublés d’une réflexion : par exemple, une publication explique que les philtres d’amour devraient être prohibés de la même façon que les Sortilèges Impardonnables, en prenant le cas de Merope.
Sans dévoiler tous les thèmes, sachez qu’il y a, ainsi :
- un bel article demandant si l’auteur est maître total de son œuvre après sa publication (prenant pour base le fait que Dumbledore soit homosexuel pour Rowling, mais jamais explicitement dit dans l’intrigue)
- un autre sur le féminisme dans la saga (en prenant tout d’abord des arguments venant des deux côtés)
- deux articles différents qui partent chacun de deux fameuses citations de Dumbledore, à savoir « Ce sont nos choix, plus que nos aptitudes, qui montrent qui nous sommes », et « Bien sûr que c’est dans ta tête, mais pourquoi ce ne serait pas réel ? »
- une réflexion sur le patriotisme à Poudlard, et s’il est bon ou mauvais.

Concernant les auteurs de philosophie cités, on retrouve principalement les anciens, Platon, Socrate et Aristote en premier plan. Mais parfois des philosophes et penseurs plus modernes viennent s’insérer, et pas seulement du XIXème siècle : certains sont encore vivants aujourd’hui ! Néanmoins la lecture ne nécessitera pas un bagage très avancé sur la connaissance de ces auteurs, comme leurs idées principales sont, la plupart du temps, bien ré-expliquées.

Néanmoins, j’ai trouvé la lecture assez poussée parfois, et pouvant nécessiter de bonnes notions de philosophie pour pouvoir suivre le raisonnement de l’auteur, selon la publication (comprendre par là non pas des connaissances sur des auteurs, mais arriver à suivre le raisonnement du rédacteur). Les dernières notamment sont assez complexes et prennent une tournure plutôt métaphysique.
Comme dit précédemment, la qualité rédactionnelle est assez hétérogène, aussi il est tout à fait possible de ne lire qu’une sélection d’articles, c’est même conseillé dans l’avant-propos.

Malgré cette réluctance à lire certains textes, tous restent convaincants et donnent l’impression d’être solidement documentés : de nombreuses références à des textes externes sont faites pour les plus curieux, avec les liens précis - marque de qualité d’un bon article ! Et ça permet de vérifier les sources et de poursuivre sa propre idée...
Il semble alors que nous nous trouvons devant de véritables articles universitaires, ce qui renforce l’intérêt qu’on peut leur porter.

Hélas parmi les nombreux essais, on dénombre quand même un certain nombre d’erreurs ou d’approximations par rapport à la série. Ces erreurs ne sont pas graves en soi, mais elles sont susceptibles de faire dresser ses cheveux sur la tête aux fans pointilleux. Un des auteurs affirme par exemple qu’Albert Runcorn est un Mangemort (alors que rien ne va dans ce sens, ni dans le livre et encore moins dans le film ; c’est, tout au plus, un « collabo ») ; un autre que Sirius peut se transformer en grand loup noir ; ou encore une possible coquille avec des noms de personnages qui sont inversés, ce qui n’aide pas à comprendre où l’auteur veut en venir…

En résumé, il s’agit d’un recueil d’environ vingt articles littéraires et philosophiques rédigés par différents auteurs (qui se répandent en de nombreuses dédicaces et remerciements à la fin de chaque publication). Prenant des éléments de la saga, ils développent les grandes idées philosophiques, faisant à la fois de la vulgarisation et de l’explication de texte. Pouvant se présenter comme une lecture à la carte, le lecteur avide peut tout aussi bien essayer de tous les lire. La lecture est globalement agréable, et passionnante pour un fan. Il est même tentant de relire une nouvelles fois les tomes pour voir ce que les auteurs de philosophie nous ont appris !

L’acheter sur la Fnac ou sur Amazon

PS :

Vous avez aimé cet article ? Vous pouvez dorénavant soutenir financièrement la Gazette et ses projets sur Tipeee !


Mots-clef de l'article :

Copyright © 2000-2017 La Gazette du Sorcier
Les documents du site sont placés sous licence Creative Commons (by-nd-nc).
Anciennement www.chez.com/harrypotter
Anciennement www.aidepc.net/harrypotter

La Gazette du Sorcier est auditée par :