Service des Transmissions Magiques Analyses
Encyclopédie
Interviews
Gazette
La Gazette du Sorcier
Forum A propos Exclusif A la une Equipe Blog
5 Noises

Analyse détaillée de la couverture du script des Animaux Fantastiques : les Crimes de Grindelwald

10 juillet 2018

JPEG - 541.9 ko

Présenté fin mai dans notre dernier article, le livre-scénario du prochain film de la saga Les Animaux Fantastiques sortira exclusivement en France le 15 novembre 2018 chez Gallimard.

La couverture, mise au point par le duo de graphistes MinaLima, fourmille de nombreux petits icônes confondus qui ont provoqué une foule de théories sur la toile. À notre tour, on vous propose aujourd’hui de vous plonger dans une analyse détaillée de cette fameuse image et aperçu du contenu du film. Attention, cette analyse peut potentiellement invoquer des spoilers !

La version française, en tout point identique à la version originale anglaise, se présente en miroir. En effet, l’image est coupée subtilement en son centre de manière symétrique comme pour, éventuellement, appuyer le face à face qui va impliquer le camp de Dumbledore à celui de Grindelwald. Tout en haut nous retrouvons :

- Un crâne au serpent, au centre. Il évoque évidemment pour les fans celle de la marque des Ténèbres des partisans de Voldemort. Sa présence est mystérieuse ici et plane au dessus de la couverture, bien que discrète. Pour les plus pointus, l’année du second film,1927, n’est pas anodine : elle marque les premiers jours sur Terre de Tom Jedusor, né la veille du jour de l’an en décembre 1926.

- Autour du crâne deux serpents sur les côtés, pouvant évoquer la théorie rapprochant le personnage de Maledictus à la femme serpent du cirque sorcier Arcanus, présente dans la première bande annonce aux côtés de Croyance. Des créatures ailées rappellent également le démonzémerveille ou les sombrals.

Ensuite, le titre du film vient s’imposer dans la couverture, présentant en son sein les trois reliques de la Mort. On se souvient que les jeunes Dumbledore et Grindelwald montraient tout les deux un grand intérêt à la poursuite de ces mythiques artefacts sorciers pour dominer le monde. Les crimes ont-ils un lien avec cette chasse aux trésors ?

Au centre de la couverture :

- Centrée et présentée dans une cloche, la pierre philosophale créée par le célèbre sorcier français Nicolas Flamel. Elle donne à son possesseur l’immortalité et fera de son créateur l’un des personnages les plus attendus dans ce second film. Ami de Dumbledore, apparu pour la première fois dans de nouvelles images à Las Vegas, Nicolas Flamel aura sûrement une place non-négligeable dans le scénario. Il est possible que Grindelwald soit à sa recherche en pensant qu’il s’agit de la Pierre de Résurrection.

- Le cadenas juste à droite est celui de l’aperçu proposé sur les réseaux sociaux officiels, aux initiales N.F (pour Nicolas Flamel). Il maintient fermé un grimoire qui semble être orné d’un phénix, symbole d’immortalité, et que l’on retrouve également autour de la Tour Eiffel sur la couverture du livre-scénario.

- L’objet à gauche pourrait être une clé, mais certains ont souligné sa ressemblance avec le collier porté par Queenie dans la bande-annonce ; un nouvel indicateur qui semble souligner l’importance du personnage dans ce nouvel opus.

Pour finir, au registre inférieur, des motifs plus légers en signification :

PNG - 383.8 ko

- Le visage féminin sur les côtés est la figure de la Marianne sorcière. L’histoire des sorciers français semble elle aussi s’être formée avec la révolution française de 1789 (le ministère français étant fondé en 1790).

- Le niffleur et Pickett le botruc, qui seront de de nouveau dans la partie pour ce deuxième opus.

- Au centre l’on retrouve le motif des reliques de la mort, inventé et utilisé par Albus Dumbledore et Gellert Grindelwald comme signature. Les deux chats noirs solitaires représenteraient alors les deux personnages, face à face ?

- Enfin, sur les extrémités tout en bas, dans les coins, une créature aperçue dans la bande d’annonce sur les illustrations du cirque Arcanus : l’Oni. D’origine japonaise, l’animal apparaîtra certainement dans une attraction magique. Pourtant, ce dernier semble avoir son importance dans le scénario, déjà par sa présence sur la couverture mais aussi par l’intérêt de JK Rowling pour une créature asiatique lors de l’écriture du film.

PNG - 544.4 ko

La couverture ne dévoile cependant pas tous ses secrets aussi facilement ! Lors des conférences de presse organisées pour la sortie du premier film, David Yates avait évoqué une créature chinoise... qui semble tapie dans l’ombre ! En effet, en retirant tout élément de dorure de la couverture, on dévoile ce qui ressemble à la face d’un dragon traditionnel chinois, ce qui n’est sans doute pas un hasard !

En conclusion, la couverture du texte du deuxième film est bien plus dense en symboles que celle du premier film. Elle prépare les futurs spectateurs à un nouvel opus plus sombre et d’enquêtes en plein Paris, centrée sur les reliques de la mort et la pierre philosophale. Le tout entremêlé des animaux fantastiques qui accompagnent Norbert ou qu’il aille...

Vous pouvez retrouver le script en pré-vente chez MinaLima en anglais, ou sur Amazon. Pour rappel, la version française sortira avec un jour d’avance, le 15 novembre !

PS :

Vous avez aimé cet article ? Vous pouvez dorénavant soutenir financièrement la Gazette et ses projets sur Tipeee !


Mots-clef de l'article :

Copyright © 2000-2017 La Gazette du Sorcier
Les documents du site sont placés sous licence Creative Commons (by-nd-nc).
Anciennement www.chez.com/harrypotter
Anciennement www.aidepc.net/harrypotter

La Gazette du Sorcier est auditée par :