Service des Transmissions Magiques Analyses
Encyclopédie
Interviews
Gazette
La Gazette du Sorcier
Forum A propos Exclusif A la une Equipe Blog
5 Noises

Comment identifier un 1ère édition, 1ère impression de Harry Potter

11 décembre 2016

JPEG - 57.7 ko

Le site de Oxfam propose actuellement d’acheter un tome d’Harry Potter présenté comme une première édition, première impression. Il vous en coûtera £2000 ce qui pourrait paraître une bagatelle quand on songe que certains tomes de cette édition se vendent à plus de dix fois ce prix !

Comment s’assurer qu’il s’agit bien d’une première édition, première impression ?

Pour s’assurer qu’on a bien entre les mains une 1ère édition, 1ère impression, un certain nombre de conditions doivent être réunies. Les indices suivants s’appliquent aux exemplaires de Harry Potter and the Philosopher’s Stone édités par Bloomsbury qui sont, bien entendu, ceux ayant le plus de valeur. [1] Toutes les conditions doivent être réunies :

JPEG - 44.7 ko

- La couverture reprend la critique de Wendy Cooling : “A terrific read and a stunning first novel"
- La page de copyright indique un texte par “Joanne Rowling” (pas J.K.)
- La page de copyright indique une illustration par “Thomas Taylor1997” (sans espace entre “Taylor” et “1997”)
- La page de copyright comprend un décompte allant jusqu’à 1 : 10 9 8 7 6 5 4 3 2 1 (s’il s’arrête à 2, ceci indique une 2ème impression ; à 3 une 3ème, etc...)
- En page 53, la liste d’achats de Harry indique deux fois “1 wand
- La quatrième de couverture représente un jeune sorcier à barbe brune
- La quatrième de couverture mentionne “Harry Potter and the Philospher’s Stone” (il manque un O à Philosopher’s)
- La quatrième de couverture mentionne “Hogwarts School of Wizardry and Witchcraft” (et non “School of Witchcraft and Wizardry”)

Selon The Harry Potter Collector, ces deux derniers points sont essentiels pour identifier les faussaires qui échangent les couvertures pour augmenter la valeur marchande.

Hardback ou Paperback

L’exemplaire de Oxfam répond à toutes les exigences précédemment listées. Du coup, on s’est demandé : où est l’arnaque ? [2]

Il n’y en a pas ! Mais il y a une astuce : les livres qui se vendent à £20.000 ou plus sont les hardbacks (couvertures rigides), tirés pour la première fois à 500 exemplaires dont 300 ont été donnés à des bibliothèques. Le livre proposé par Oxfam est un paperback (couverture souple), parmi 5150 exemplaires imprimés, que se vend donc généralement plutôt aux environs de quelques milliers de livres et peut approcher les £10.000 s’il est en très bon état.

Dans le cas présent, le livre ne satisfait pas réellement l’exigence en matière de préservation : il est plié et écorné. Pas la peine de l’acheter en espérant le revendre pour 5 fois son prix dans l’année !

Cet exemplaire reste un livre rare et un objet de collection ; si vous investissez, tenez-nous au courant !



[1Désolé, votre tome en français ne se vendra jamais pour plusieurs milliers d’euros.

[2À titre personnel, j’ai songé à l’acheter avant de rapporter l’information, et j’ai donc fait mes recherches.


Mots-clef de l'article :

Copyright © 2000-2017 La Gazette du Sorcier
Les documents du site sont placés sous licence Creative Commons (by-nd-nc).
Anciennement www.chez.com/harrypotter
Anciennement www.aidepc.net/harrypotter

La Gazette du Sorcier est auditée par :